" Oh! que j'étais bien décidé à plus rien écrire... j'ai toujours trouvé indécent, rien que le mot : écrire!... prétentiard, narcisse, " m'as-tu lu"...c'est donc bien la raison de la gêne... la seule!... pas candidat au panthéon ! "



Louis-Ferdinand Destouches dit Céline ( 1894-1961 ) "D'un château l'autre"


Le thon rouge
Est en voie de disparition
Et c'est 70.000 euros le poisson
Et qui en Chine et au Japon
Est vendu 350.000 euros, le prix d'une maison!
C'est la bêtise qui bouge
C'est l'éternel match de boxe, des bouges
Comme ( né en 1922 ) Jake Lamotta
Contre la mort, son dernier combat
Jake la triche, en cheville avec la mafia
Et tous ses matchs, qu'elle truqua!
C'est comme la vie économique, des bourges
Il faut de nouvelles mentalités
Pour de nouvelles façons de procéder
Comme pour l'agroforesterie humanisée
Du bois raméal fragmenté
Pour enfin, l'eau économisée
Pour enfin, le bon sens partagé
Ne plus être peintre
Parce que l'on peint
Ne plus être écrivain
Parce que l'on écrit, même malin
Ne plus se définir
Ne plus se rétrécir
Pour ne jamais être figé
Pour ne jamais être jugé
Ne pas être un métier
De par son activité
Ne pas être une étiquette
Car c'est toujours trop bête!
Le militant
Qui se veut militant
Le manuel
Qui se veut manuel
L'intellectuel
Qui se veut intellectuel
Et ainsi de suite, à l'infini
Prenons le départ, c'est parti
Ne pas être une étiquette
Car c'est toujours trop bête!
Comme les jeunes écervelés
Dans les manifestations, toujours à juger
D'après l'apparence, une façon de s'habiller
Et voient partout, des policiers
Là, où ils ne sont pas
Et là, où ils sont, ils ne les voient pas!
Le policier, le plus souvent
N'est pas un simple manifestant
Même déguisé et bien grimé
Mais plus perfidement
C'est le chef d'une organisation
Celui qui a l'approbation
Un manifestant reste un simple pion
Le policier qui manipule, est à la tête de l'organisation
Tout gouvernement
C'est de la racaille
Tout gouvernement
C'est de la pagaille
Toute ligne politique
Mène à la trique
C'est comme la pêche à la ligne
Chaque militant à son hameçon certifié
Chaque militant à sa parure, pour enrôler
Et à chaque incartade, la ligne politique le souligne!
C'est aussi
Par tradition familiale
Notables réactionnaires
Notables révolutionnaires
Il faut bien imiter papa
Se montrer, prendre des risques
Du téméraire, identification aux tiques
Et tant pis, pour les dégâts!
Toujours quelque chose à prouver
Reconnu par les siens, enfin apaisé!
Partout, ici ou là
Toujours des témoins de Jéhovah!
Et oui, pas toujours là, où on le croit
Et plus cela paraît contraire, et moins cela se voit!
Comme partout
Les vedettes spectacularisées des diverses bourgeoisies
Qui sont de vrais folies
Se gargarisent d'un prétendu bon sens, ô vilenie
Ce qui fait que le bon sens
N'est effectivement plus du bon sens
Et l'expression devient rance
Cela sent la vieille France!
Les imbéciles gâchent tout
Les crétins et crétines sont partout
C'est leur grand nombre, qui fait leur force
Impossible de les éradiquer, c'est dure comme l'écorce!
Gauchistes, staliniens, démocrates, fascistes, capitalistes
Ils sont infiltrés dans toutes les listes
Tout ce qu'ils touchent, devient pourriture
Tout ce qu'ils disent est pire que l'ordure
La plupart des gens les suivent
La plupart des gens les croient
C'est ainsi que tout se perpétue
C'est ainsi, que toujours, tout continue!
Mais un léger renouveau
A l'horizon luit, voilà qui est beau
Avec des jeux coopératifs
Enfin un binôme, au traditionnel éducatif
Et des mondes parallèles
Se mettent en place, pour la vie belle
Tout doucement, lentement, mais sûrement!
Et ce partout, sur la planète
Tout le monde n'est pas si bête!
Malheureusement, c'est un mouvement minoritaire
Qui devra s'expandre, ou à jamais, se taire
Toute flagornerie
Est une insulte déguisée
Toute insulte
Est parfois une flatterie savourée
Tout ce qui semble différent
Peut s'avérer souvent, un même mouvement
Et un être humain
Sans les autres êtres humains
Ne serait absolument rien!
Nous lisons les livres des autres
Nous détestons ou aimons les autres
Nous sommes le produit des autres
Nous sommes le bonheur des autres
Nous sommes le malheur des autres
Nous sommes la culture des autres
En réalité, nous ne sommes que les autres!
Nonobstant, chaque année
Par tradition de débilité fêtée
Aux enfants sont offerts des jouets empoisonnés
Pour leur faire un cancer assermenté
Et toutes autres choses imitées
Par les enfants et adultes, c'est programmé!
Car la majorité est si majoritaire
Car la minorité est si minoritaire
Ainsi la bêtise est toujours renouvelée
Toujours plus affinée, pleine de sensualité
Toute guerre est une bêtise
Toute bêtise est une guerre
Elle est séductrice, toujours bien mise
Elle sait y faire, pour qu'on l'élise!





Patrice Faubert ( 2012 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




"Oh, I was determined to write nothing ... I've always found indecent, nothing but the word write! ... Prétentiard, narcissus," did you read "c ... ' is indeed the reason for the embarrassment ... the only one! ... not a candidate in the pantheon! "



Louis-Ferdinand Celine said Destouches (1894-1961) "On the other castle"


Bluefin tuna
Is endangered
Is 70,000 euros and fish
And in China and Japan
350,000 euros is sold, the price of a house!
This is the stupidity that moves
It is the eternal boxing match hovels
Since (born 1922) Jake Lamotta
Against death, his last fight
Jake cheating, in cahoots with the mafia
And all his matches, she faked!
It's like the economic life, bournemouth
We need new thinking
For new ways of doing
As for agroforestry humanized
Of RCW fragmented
Finally, the water saved
Finally, common sense shared
Do not be a painter
Because we painted
Do not be a writer
Because we write, even malignant
No longer define
Do not shrink
Never to be frozen
Never to be found
Do not be a trade
Of its activity
Do not be a label
Because it is always too stupid!
Activist
Who wants to militant
The manual
Who wants manual
The intellectual
Who wants intellectual
And so on, ad infinitum
Let's start this party
Do not be a label
Because it is always too stupid!
As young brainless
In the demonstrations, always try
According to the appearance, manner of dress
And seen everywhere, police
Where they are not
And here they are, they do not see them!
The police, often
Is not a single protester
Even though grimed and disguised
But more insidiously
It is the head of an organization
Whoever approval
One protestor remains a pawn
The policeman who handles, is the head of the organization
Any government
This is the scum
Any government
It's a mess
Any political line
Leads to a boner
It's like fishing
Each hook his militant certified
Every activist in his finery, to enlist
And each outburst, the political points!
It is also
Family tradition
Significant reactionary
Notable revolutionary
We must imitate dad
Show up, take risks
The rash, tick identification
And too bad for the damage!
Always something to prove
Recognized by his finally appeased!
Everywhere, here and there
Still Jehovah's Witnesses!
And yes, not always there, where it is believed
And more it seems contrary, at least it shows!
As everywhere
The stars spectacularisées various bourgeoisies
Who are true madness
Gargle of an alleged common sense, O villainy
So that the sense
Is actually more common sense
And the expression becomes rancid
It smells of old France!
Fools ruin everything
Morons and cretins are everywhere
It is their large number, which is their strength
Impossible to eradicate, it is tough as bark!
Leftist Stalinist Democrats fascists, capitalists
They have infiltrated all lists
Everything they touch becomes rot
Everything they say is worse than junk
Most people follow
Most people believe
So everything continues
Thus, as always, everything goes!
But a slight revival
On the horizon glows, that's beautiful
With cooperative games
Finally a buddy to traditional educational
And parallel worlds
Being put in place for the beautiful life
Slowly, slowly but surely!
And everywhere on the planet
Everyone is so stupid!
Unfortunately, this is a minority movement
Expander which will have, or ever, be silent
Any sycophancy
Is an insult disguised
Insult
Flattery is sometimes savored
Everything looks different
Can often be a single movement
And a human being
Without other human beings
Would absolutely nothing!
We read other people's books
We hate or love others
We are the product of other
We are the happiness of others
We are the misfortune of others
We are each other's cultures
In fact, we are the others!
Nevertheless, each year
Traditionally celebrated debility
Children are offered poisoned toys
To give them a sworn cancer
And all other things imitated
For children and adults, is scheduled!
Because the majority is the majority if
Because if the minority is a minority
And stupidity is always renewed
Ever more refined, full of sensuality
Every war is a mistake
Any mistake is a war
It is seductive, always well
She knows how to do, so that the elect!





Patrice Faubert (2012) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat said the guest on "hiway.fr"