"Il m'enviait que j'étais pas sculpteur, que moi je maniais que les culs de clientes, des vagins en veux- tu voilà !... Il me voyait que touchant les malades ! des deux mains ! "

Louis-Ferdinand Destouches dit Céline (1894-1961) " Féerie pour une autre fois, tome premier "

Nous n'avons
Pas le temps
D'avoir de la curiosité
Car, il y a le travail salarié
Car, il y a le travail aliéné
Nous n'avons pas le temps
Aux autres, de nous intéresser
Car, il y a les enfants à s'occuper
Nous n'avons
Pas le temps
De prendre du temps
Et nous ne nous écoutons pas
Et nous ne nous parlons pas
Jamais sincèrement
Jamais vraiment
Et le spectaculaire intégré
Est là, pour nous hypnotiser
Comme le trou noir
Qui est le jour et le soir
Rien ne rentre
Rien ne sort
Sapristi, diantre
Le leurre gravitationnel, n'est pas mort !
Qui naquit, le 11 rampe du pont
A courbevoie ? c'est la question
Jamais posée, à questions pour un champion
La vraie jeunesse, c'est dans la tête
Son apparence est dans le corps
Se rire toujours, de tous les sorts
Malgré, les infâmes rosses
Tous les orthodoxes
Du marxisme, gauchisme, autre, une saleté !
Toujours prête à vous calomnier
Toujours prête à vous diffamer
Comme le toddynho
De tous les idiots
Véritable pellagre mentale
Au grand vide abyssal
Et parfois, les hétérodoxes
Aussi calamiteux, aussi religieux
Même pas un paradoxe
De leurs idoles et de leurs dieux
Mais vraiment, lanlaire !
Nous ne respirons pas le même air
Le dogme
Toujours nous assomme
Le dogme
Nous abrutit et ronronne
Le dogme a sa feintise
Selon ceci
Selon cela
A la jupe, bien mise
Tout dogme
Est une loucherie
Tout dogme
Est une pâmerie
Qui nous abrutit
Tout dogme
Est un sphacèle
Qui détruit toute la cervelle
Comme souvent, la bourgeoisie artistique
N'aime pas le couple
C'est pas assez souple
Disputes, conflits , haines, sa vie on la loupe
Et puis, il faut partager
Et même pas, la sexualité assurée
Et à nouveau, un dogme
Qui dégomme, du couple, un ancien dogme !
Car peu importe
Couple, pas couple, autre, si la vie, n'est pas morte !
L'église marxiste
L'église fasciste
L'église staliniste
L'église gauchiste
Et même l'église anarchiste
Toutes nées de l'idéologie capitaliste
Polope, polope, polope
Il faut dire stop !
Mais
Nous n'avons pas le temps
Sur nos dogmes, de méditer
Ainsi, un parchemin donne le droit
A un homme, car c'est la loi
De voir, de toucher, toutes les intimités féminines
Car, c'est un médecin
Car, c'est un mandarin
Mais, c'est pour soigner
Et c'est donc un acte sacré
Personne ne dit rien
Devant ce parfait alibi
Pour les touche-pipi
Et finalement, il en va ainsi
Pour toutes les choses de la vie
A qui réfléchit, sans aucune jalmincerie
Car la conscience de l'isolement
Est l'isolement de la conscience
Ainsi, la critique toddynho, est si injustifiée
Dans son insulte déplacée
Que je dois, nonobstant, la remercier
De m'avoir fait exulter !
Puis, la bêtise sert à quelque chose
Avec elle, l'on est moins morose !
Le cinéma français qui paye parfois ses stars
Deux millions d'euros, par film, c'est pas rare
Ne scandalise pas la populace
Qui à cela, ne fait pas la grimace
Mais le salarié
Qui est à peine rémunéré
Et à juste de quoi manger
S'il se met à chômer
Le bon peuple en est choqué !
Car le travail de l'idéologie
Est l'idéologie du travail
Comme toute secte ou toute église
A ses saintes et ses saints
A ses martyrs et martyres, ses rituels
Qu'elle soit laïque ou confessionnelle
C'est un même conformisme, le même lien
Comme tout dogme
Est une secte ou une église
A la jupe bien mise
Tout dogme
Est une escroquerie
Parfois psychique, parfois pécuniaire
Qui nous fiche la vie, en l'air !





Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat dit l'invité sur "hiway.fr"



"He envied me that I was a sculptor, that I maniais the asses of clients, vaginas do you want here ... He saw me as touching the sick! Both hands!"

Louis-Ferdinand Celine said Destouches (1894-1961) "Feerie for another time, the first volume"

We have
No time
Having the curiosity
Because there is wage labor
Because there has alienated labor
We do not have time
To others, our interest
Because there are children in care
We have
No time
Take time
And we do not listen
And we do not speak
Never sincerely
Never really
And the integrated spectacle
Is to hypnotize us
As the black hole
Who is the day and evening
Nothing goes
Nothing comes
Heck, deuce
The gravitational lure is not dead!
Who was born on 11 rail bridge
A courbevoie? that is the question
Never asked to champion issues for
The real youth is in the head
Its appearance is in the body
Laughter is always, all spells
Despite the infamous hacks
All Orthodox
Marxism, leftism, other filth!
Always ready to slander
Always ready to defame
As toddynho
All idiots
True pellagra mental
In abysmal emptiness
And sometimes heterodox
As calamitous as religious
Not even a paradox
Their idols and their gods
But really, Lanlaire!
We do not breathe the same air
Dogma
We always knocks
Dogma
We stupefies and purrs
The dogma has its pretense
According to this
According to this
A skirt, well put
Dogma
Is a squint
Dogma
Is pâmerie
Stupefies us
Dogma
Is a slough
Who destroyed the whole brain
As usual, the artistic bourgeoisie
Do not like the couple
It is not flexible enough
Disputes, conflicts, hatreds, his life on the magnifying glass
And then, we must share
And not even assured sexuality
And again, a dogma
Who Degomme, torque, a former dogma!
Because no matter
Couple, not a couple, other, if life is not dead!
The church Marxist
The church fascist
The church Stalinist
The church leftist
And even the church anarchist
All born of capitalist ideology
Polope, polope, polope
I must say stop!
But
We do not have time
Our dogmas, meditate
Thus, a parchment entitles
To a man, because it is the law
See, touch, all female intimacies
Because it is a doctor
Because it is a Mandarin
But it is to treat
And it is a sacred act
Nobody said anything
Before the perfect alibi
Key to pee
And finally, it is so
For all things in life
Who thinks, no jalmincerie
Because the consciousness of isolation
Is the isolation of consciousness
Thus, the critical toddynho is so unfair
In his insult moved
I have, notwithstanding, thank
Making me rejoice!
Then, stupidity is something
With it, there is less gloomy!
French cinema sometimes pays its stars
Two million euros per film, it is not uncommon
Do not shock the populace
To which this does not grimace
But the employee
Which is barely paid
And just eat
If it is to be unemployed
The good people is shocked!
Because the work of ideology
Is the ideology of work
Like any sect or church
In his holy and saints
A martyrs and martyrs, rituals
Whether secular or religious
This is the same conformity, the same link
As dogma
Is a sect or church
A well put the skirt
Dogma
Is a scam
Sometimes psychological, sometimes monetary
We record life in the air!





Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat said the guest on "hiway.fr"