Il a le visage aviné
Il a foi en son métier
C'est mon prospecteur-placier
Chacun a le sien, son attitré
Il n'est pas podagre, malgré l'adage
Simplement tari, de mon boycottage
Jamais, il ne vous laisse tomber
Toujours prêt à vous convoquer
Il est l'agence nationale pour l'emploi
Du chômage, il est l'effroi
Mais moi, je n'aime que méditer
Mais moi, je n'aime que rêver
Je ne veux être, ni cadre, ni employé, ni ouvrier
Mais lui, d'une grande ténacité
Jamais ne se lasse, toujours à chercher
Pour lui, ce qui m'empêche de travailler
C'est un problème de morale, une idée
Par la main, il me prendrait
Pour m'accompagner, au travail, si l'envie m'en prenait
Il voudrait me communiquer sa ferveur
Du travail qui chauffe comme un radiateur
Et moi, mauvais sujet
Qui fait ce qu'il lui plaît
Je suis la file d'attente des chômeurs
Qui sortent la carte à tamponner
Du chacun son tour, il a bien chômé
De temps en temps, voilà le contrôleur
En brave homme, mon prospecteur-placier
En est tout marri, tout désolé
Pour lui, je suis sur une planche savonneuse
Pour moi, en pleine jeunesse paresseuse et jouisseuse
Mais, je l'aime bien, mon prospecteur-placier





Patrice Faubert (1977) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




His face drunken
He has faith in his profession
This is my prospector-usher
Each has its own, its appointed
It is not gout, despite the adage
Simply dried up, my boycott
He never lets you down
Always ready to convene
It is the National Agency for Employment
Unemployment, it is the fear
But I do not think like that
But I do not like that dream
I do not want to be, or framework, or employee or worker
But he, with great tenacity
Never tired, always looking
For him, what prevents me from working
This is a moral issue, an idea
By the hand, he would
To accompany me at work, if the mood took me
He wants me to communicate his enthusiasm
Labor as a heating radiator
Me and bad about
Who does what he pleases
I'm unemployed queue
Who leave the card stamped
Of each turn, it has been idle
From time to time, that the controller
A brave man, my prospector-usher
Is quite sorry, sorry all
For him, I'm on a soap board
For me, lazy and pleasure-full youth
But I like my prospector-usher





Patrice Faubert (1977) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat said the guest on "hiway.fr"