La plupart des gens
Ne sont pas méchants
La plupart des gens
Sont désarmants
Car tous les gens
Gentils ou méchants, sont séparés par l'argent
Tout est unifié
Mais nous avons tout divisé
Mais nous avons tout séparé
Ainsi :
Le désir n'est pas l'envie
Le désir c'est l'imaginaire
L'on ne désire pas une femme
L'on a envie d'une femme
Ou envie d'un homme pour une femme
Car on nous les montre
Alors que :
Le désir fait appel à l'imaginaire
C'est le monde de toutes les chimères
La construction de quelque chose
Qui n'existe pas
L'image idéale de quelque chose
Qui n'existe pas
Face à cela
Personne ne fait le poids, voilà !
Le désir de l'envie
L'envie du désir
Tout s'expertisant
Dans un conformisme appauvrissant
Les examens des mandarins
Les mandarins des examens
La méthodologie de l'idéologie
L'idéologie de la méthodologie
Au service de toute tyrannie
Au service de toute oligarchie
Au service de toute bourgeoisie
Tous les métiers sont son parti
Aucune remise à plat, ainsi
Le psychologue
Ne remet pas en question son statut
Ce qu'il fait, pourquoi il le fait, ce qu'il gagne, sa fonction
Le scientifique
Ne remet pas en question
Ce qu'il fait, pourquoi il le fait, ce qu'il gagne, sa fonction
L'artiste de profession
Ne remet pas en question
Ce qu'il fait, pourquoi il le fait, ce qu'il gagne, sa fonction
L'ouvrier, l'employé, l'ingénieur, l'enseignant
Le commerçant, l'artisan, le technicien, le savant
Ne remettent pas en question
Ce qu'ils font
Pourquoi ils le font
Ce qu'ils gagnent, leurs fonctions
Pour les femmes et les hommes, c'est selon
Et finalement, c'est valable pour toutes les professions
Aucun statut n'est remis en question
Il s'agit de la consolidation
De la société et de la contre-révolution !
Il s'agit là d'un même temps
Qui produit de la folie et du désagrément
Comme dans nos mers et dans nos océans
Au moins 50 milliards de morceaux de plastique
La plupart de petite taille, du micron, du microplastique
Et de nouvelles espèces, encore un hic
Sur chaque morceau de plastique
Certes, des bactéries mangent du plastique
Terre, océans, fleuves, rivières, mers
Le tout plastique, production amère
Des proies aux prédateurs
Du plastique mangé à chaque seconde
Car l'estomac a faim, l'estomac gronde
Tout est plastifié, c'est l'horreur
C'est comme si, le plastique avait une sexualité
Que la technologie humaine ne ferait qu'exciter
De la phase en plateau
Quand tout semble beau
Puis c'est la décharge orgastique
Le sperme du plastique est technologique
Alors que pour l'être humain
Qui se croit si malin
Les diverses envies sexuelles
La génétique, peut-être, pour 40 pour cent
N'a de toutes façons, pas la part si belle
Et peut-être de l'apprentissage, pour le restant
Encore la culture, la niche environnementale, l'environnement
Mais la génétique aussi se régule quant tout s'apprend !
Mais
De toutes choses, l'on perd la trace
Il ne faut pas se voiler la face
Même dans nos peines
Douleurs édulcorées, pensées plus sereines
Tout s'efface, tout passe
L'on s'habitue à tout, moins de casse
Et finalement
Désolé de le rappeler
Tout procède du monde et de son marché
C'est le marché du monde
Tout s'y achète, tout s'y loue, tout s'y vend, surtout l'immonde
Le marché de la naissance
Et tout ce qui y est associé, une évidence
Le marché de la mort
Chaque ville y a son port
Le marché de ceci ou de cela
Les moutons du capital sont bien gardés, voilà
Surtout les deux principaux marchés
L'or, le vin, de très grande cherté
Le vin avec sa contrefaçon
Escrocs internationaux, des tas d'euros, des tas de millions
Mais le marché en général
Est gorgé de faux, c'est la loi du capital
Les musées, les caves, d'autres, tout un marché du faux
Le faux du marché, c'est idiot
Forcément, tout, dans le capital, est faux !
Mais le plus souvent
Une gestion habile des catastrophes, le plus généralement
29 septembre 1957
Dans l'ancienne URSS
Encore stalinienne, si SS
Un réservoir de déchets radioactifs
Explosa, avec donc, tout un passif
Région de l'Oural du Sud
Tcheliabinsk/Ekaterinbourg
Le monde entier y fut sourd
Zone la plus touchée du monde
Pendant trente ans
Cela dépasse l'entendement
Zone la plus secrète du monde
20.000 km2 qui furent touchés
Complexe nucléaire, Maïak, Ozersk, c'est déjà oublié
Tout est surtout d'hier
Tout est la continuité d'hier
Même si le matériel se perfectionne
Des réacteurs aux sels fondus, de la pelure d'uranium
Thorium, mais cette solution n'est jamais la bonne
Le nucléaire, de certains pays, est l'alcool, du rhum
Il aurait fallu puiser sans épuiser
De l'énergie comme une fraternelle pensée
Bientôt, déjà, toute la nature supprimée
Toute prête à finir ses jours dans les musées !
Il ne subsiste d'ailleurs plus
Sur l'ensemble de notre planète
Comme au partage, sa défaite
Et à peine le partage du surplus
Donc
Encore environ 1200 chasseurs cueilleurs
Sur toute la surface du globe terrestre
Une vie qui ne cherche pas à paraître
Une fin programmée pour 2025, ô malheur
L'homme et la femme d'aujourd'hui
N'ont rien inventé, il et elle ont tout repris
Tout affiné, tout imité
Tout copié, tout aménagé
Des bijoux de l'homme de Neandertal
Déjà, il y a 40.000 ans, c'est pas mal
Mais, de nos jours
Avec le partage en moins
Avec l'écoute en moins
Avec l'inventivité en moins
Mais de nos jours
Avec l'indifférence en plus
Avec la propriété en plus
Avec toutes les diverses guerres en plus
Certes
Je ne suis ni juge, ni policier, ni avocat
Mais je le dis quand même, voilà !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


Most people
Are not bad
Most people
are disarming
For all the people
Nice or bad, are separated by money
Everything is unified
But we have divided
But we have separated
So :
The desire is not envy
The desire is fantasy
The one does not want a woman
The one wants a woman
Or want a man for a woman
Because it shows us
While :
Desire uses the imagination
This is the world of all chimeras
Building something
That does not exist
The ideal image of something
That does not exist
Confronted with this
Nobody does it weight, voila!
The desire of envy
The desire of desire
Everything expertisant
In a depleting conformism
Examinations of mandarins
The mandarins exams
The methodology of ideology
The ideology of the methodology
Serving all tyranny
Serving the entire oligarchy
Serving the entire bourgeoisie
All trades are his party
No overhaul and
the psychologist
Do not question their status
What he does, why he does it, he wins, function
The scientist
Do not question
What he does, why he does it, he wins, function
The professional artist
Do not question
What he does, why he does it, he wins, function
The worker, employee, engineer, teacher
The shopkeeper, the artisan, the technician, the scientist
Do not question
What theyre doing
Why they do it
They earn their functions
For women and men, it depends
And finally, it is valid for all occupations
No status is questioned
It is the consolidation
Society and against-revolution!
This is the same time
That produces the folly and inconvenience
As in our seas and our oceans in
At least 50 billion plastic pieces
Most small, micron, the microplastic
And new species, even a catch
On each piece of plastic
Certainly, bacteria eat plastic
Land, oceans, rivers, seas
The all plastic, bitter Production
Prey to predators
Plastic eaten every second
Because the stomach is hungry stomach rumbles
Everything is plastic, it is the horror
It is as if the plastic had a sexuality
That human technology would excite
The plateau phase
When everything seems fine
Then came the orgasmic discharge
Sperm is plastic technology
While for the human
Who thinks so clever
The various sexual desires
Genetics, perhaps 40 percent
Has anyway not by so beautiful
And maybe learning for the remaining
Yet culture, environmental niche, the environment
But genetics also regulates about everything can be learned!
But
Of all things, you lose track
We must not close our eyes
Even in our sorrows
sweetened pain, more serene thoughts
Everything disappears, everything goes
One gets used to anything, less breakage
And finally
Sorry to recall
All proceeds from the world and its market
It is the world market
Everything is bought, while it rents, sells it all, especially the unclean
The market for birth
And everything associated with it, the obvious
The death of market
Each city has its port
The market for this or that
Sheep capital are well guarded, that
Especially the two major markets
Gold, wine, great dearness
The wine with its infringement
international swindlers, euros heap, heaps of millions
But the market in general
Gorged is false, it is the law of capital
Museums, wineries, others just a false market
The fake market is silly
Inevitably, all in the capital, is wrong!
But more often
A clever disaster management, most commonly
September 29, 1957
In the former USSR
Even Stalin, if SS
A radioactive waste tank
Exploded with so all liability
Region of South Ural
Chelyabinsk / Yekaterinburg
The whole world there was deaf
the most affected area in the world
For thirty years
It boggles the mind
innermost area of ​​the world
20,000 km2 which were affected
nuclear complex Mayak, Ozersk is already forgotten
Everything is especially yesterday
Everything is continuity yesterday
Although the material is perfected
Reactors with melted salts, uranium peel
Thorium, but this solution is never the right
Nuclear power, in some countries, is alcohol, rum
It would have taken without exhausting draw
Energy as a fraternal thought
Soon already removed all nature
Ready to end his days in museums!
It also remains more
Over the whole planet
As sharing his defeat
And just sharing of the surplus
So
Still about 1,200 hunter-gatherers
Over the entire surface of the Earth
A life that does not try to look
A planned end 2025, O woe
The man and woman of today
Invented nothing, he and she were all taken
Any refined, while imitated
All copied, all furnished
Jewelry Neanderthals
Already 40,000 years ago, it's not bad
But today
Sharing with less
With listening in less
With inventiveness and less
But nowadays
With indifference and more
With the property more
With all the various wars and more
Certainly
I am neither judge nor police officer or lawyer
But I say it anyway, that's it!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway.fr"