" La grande erreur de presque toutes les études concernant la guerre... est de considérer la guerre comme un épisode de la politique extérieure, alors qu'elle constitue avant tout un fait de politique intérieure, et le plus atroce de tous. "

Simone Weil ( 1909 - 1943 )

Les penseurs aux gages
Des diverses bourgeoisies
Qui sont de la radio, de la télévision
Sont des propagandistes, des pages
La totalité n'est pas complètement imbécile
Et pour les plus vils
C'est la radicalité révolutionnaire
Qui est maintenant totalitaire
Ce qui justifie toutes les misères
Et leurs sordides petites affaires
Pour ces gens, la révolution, c'est Hitler !
Tout est renversé en son contraire
Contrairement aux manifestations réactionnaires
Contrairement aux grèves réactionnaires
Comme sous feu ( 1908 - 1973 ) Salvador Allende, au Chili
Ne pas le dire, c'est être complice
Entretenir les faux conflits
La contre-révolution se croit tout permis
Avec ses intellectuels en salon, minuscules avortons
Qui ne méritent que des gnons
Et qui paradent
Sur toutes les radios
Il n'y a plus de peuple
Ou alors c'est une salope !
Et qui mentent
Sur les plateaux de télévision
Et qui font passer le faux
Pour le vrai
Et qui font passer le vrai
Pour le faux
Une révolution libertaire
Est le pire de tous leurs cauchemars
Aussi, en sont-ils les faussaires
Aux arbres, ils seraient pendus, ô salopards !
Aussi
Veulent-ils sauver leurs peaux
En falsifiant, en renversant, en salissant, ô perfides salauds !
Mais le fascisme libéral
Sait reconnaître les siens
Tous ses martyrs, tous ses saints
Les intellectuels qui en sont le mental
De gauche et de droite
De l'extrême gauche et de l'extrême droite
La contre-révolution toujours adroite !
Et en toute logique
Ce qui déjà, en fait les accords stratégiques
Les droites de France
Seront aux affaires, en 2017, aux finances
Se partageant la présidence
Mais les gauches des droites, en faisaient le trafic
Droite de la gauche
Gauche de la droite
Ensemble pour se partager le fric !
La révolution psychologique
Personne n'en veut
Et personne ne peut
Elle doit rentrer en résistance
Contre toutes les fausses résiliences
Gauche, extrême gauche
Droite, extrême droite
Centre, c'est vraiment moche
C'est toujours aussi boche !
C'est cela la politique
Notre esclavage, notre trique
Il faut penser ailleurs
De cela, ne pas avoir peur
A cette politique, fermer sa porte
Inlassablement, dénoncer tout ce qui s'y rapporte
Tout ce qui mange à son râtelier
De toutes tendances, de toutes idées
En vérité
Un peu tout le monde
En vérité
Femmes, hommes, enfants, nous vénérons l'immonde
Car la bête qui nous inonde est hélas féconde
Comme sur l'Europe devenue une tombe
2 453 595 tonnes de bombes
Par les américains larguées
C'était la guerre, il fallait tuer !
Nos mémoires sont pleines de l'ineptie
Nos mémoires sont imbues d'idioties
Nos comportements en sont les produits
Guerres, rivalités, jalousies
Maladies, la politique, l'économie
Il n'y a plus de peuple
Ou alors c'est une salope !
Maintenant, il nous faut
Et surtout par défaut
" Ce n'est rien du tout
Commençons le combat "
Un slogan que nous fûmes quelques uns
Jadis, dans des manifestations, à si bien chanter
Ultragauche non léniniste
Disait déjà le réformiste gauchiste !
C'est maintenant le plus souvent
De ces supercheries, l'on crève
C'est la réaction qui manifeste
C'est la réaction qui fait grève
Les réactionnaires sont en fête
Comme ces bonnets faussement rouges
Dont beaucoup sont des fascistes
Leurs idées sont du même bouge
Réaction, récupération, fausse contestation
Voici les bretons de la manifestation
Corporatisme, régionalisme, fascisme
Dans tous les pays, la vermine persiste
Il n'y a plus de peuple
Ou alors c'est une salope !
Déjà se préparent les élections
En 2017, le bloc des droites
En France, et plus aucune contestation
En France et ailleurs, les idées sont en prison
C'est déjà le cas, de toutes façons !
Partout dans le monde
Les divers fascismes font leur ronde !
Face à cela, les sexagénaires
De ma génération, sont complices des tortionnaires
Face à la vérité
Se pressent tous les démissionnaires
Face à la réaction
Se sauvent les révolutionnaires
La liberté
D'expression de toutes les aliénations
N'est pas
L'expression libérée
De toutes les aliénations
Tous les partis
Toutes les organisations
Sont les ennemis de la révolution
Il n'y a pas la moindre exception !
Le révolutionnaire n'est pas militant
Le militant n'est pas révolutionnaire
Voilà pourquoi
Il n'y a jamais eu de vraie révolution
Des coups d'Etat, certes, ma foi
Mais l'éternelle gagnante, la réaction !
Pourtant notre système solaire
D'environ 4, 568 milliards d'années
Et ce, sans en avoir l'air
N'est pourtant, ni juge, ni avocat, ni policier
Nonobstant, le meilleur ami du fasciste
C'est toujours le stalinien
Nonobstant, le meilleur ami du stalinien
C'est toujours le gauchiste
Ou les bourgeoisies en scotomisation
Une vraie révolution
Se ferait contre eux
Se ferait sans eux
Le capitalisme le sait bien
Qui sans ces femmes et ces hommes, ne serait rien !
Il n'y a plus de peuple
Ou alors c'est une salope !
Ne sont pas à craindre
Ceux et celles qui bravent les lois
Sont à craindre
Ceux et celles qui obéissent aux lois
Cela fait les camps de la mort
Cela fait la raison qui a toujours tort
Hier, demain, aujourd'hui
C'est un mauvais sort à la vie !
Et même si dans l'univers
N'est pas rare, une planète comme la Terre
Peut-être 27 pour cent
Peut-être tant de pour cent
Avec toutes les possibilités
Avec toutes les particularités
Du rien et de la totalité
De sa propre temporalité
La vie n'attend personne
Il est trop tard, la cloche sonne
Les intellectuels, savants, artistes
Sont les vrais totalitaires de la pensée, sinistres
Il n'y a plus de peuple
Ou alors c'est une salope !

Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

“The great error of almost all the studies concerning the war… is to regard the war as an episode of the foreign policy, whereas it constitutes before a whole fact of the domestic policy, and most atrocious of all. ”

Simone Weil (1909 - 1943)

Thinkers with the pledges
Various bourgeoisies
Who are radio, television
Are propagandists, pages
Totality is not completely idiotic
And for cheappest
It is the revolutionary radicality
Who is now totalitarian
What justifies all miseries
And their sordid small business
For these people, the revolution, it is Hitler!
All is reversed in its opposite
Contrary to the demonstrations reactionaries
Contrary to the strikes reactionaries
As under fire (1908 - 1973) Salvador Allende, in Chile
Not to say it, it is to be accessory
To maintain the false conflicts
The counter-revolution is believed very allowed
With its intellectuals in living room, tiny little runts
Who deserve only thumps
And which parades
On all the radios
There are no more people
Or then it is a bitch!
And which lies
On the plates of television
And which makes pass the forgery
For truth
And which makes pass truth
For the forgery
A libertarian revolution
Is the worst of all their nightmares
Also, it is the forgers
With the trees, they would be hung, ô bastards!
Too
Want they to save their skins
By falsifying, by reversing, while dirtying, ô perfidious bastards!
But liberal Fascism
Can recognize to them his
All its martyrs, all its saints
The intellectuals who are the mental one
Of left and right-hand side
Far left and far right
The always skilful counter-revolution!
And in all logic
What already, reaches the strategic agreements of them
Lines of France
Will be with the business, in 2017, with finances
Sharing the presidency
But the lefts of the right-hand sides, made the traffic of it
Right-hand side of the left
Left of the right-hand side
To share the money together!
The psychological revolution
Nobody wants some
And nobody can
It must return in resistance
Against all them false impact strengths
Left, far left
Right-hand side, far right
Center, it is really ugly
It is always also Boche!
It is that the policy
Our slavery, our cudgel
It is necessary to think elsewhere
Of that, not to be afraid
With this policy, to close its door
Indefatigably, to denounce all that is referred to it
All that eats with its rack
Of all trends, all ideas
In truth
A little everyone
In truth
Women, men, children, we venerate the unclean one
Because the animal which floods us is alas fertile
As on Europe become a tomb
2,453,595 tons of bombs
By American released
It was the war, it was necessary to kill!
Our memories are full with ineptitude
Our memories are pompous idiocies
Our behaviors are the products
Wars, competitions, jealousies
Diseases, politics, economics
There are no more people
Or then it is a bitch!
Now, we need
And especially by default
“It is nothing the whole
Let us begin the combat “
A slogan which we were some
Formerly, in demonstrations, with singing so well
NonLeninist Ultragauche
Said already the left reformist!
It is now generally
Of these trickeries, one bursts
It is the reaction which expresses
It is the reaction which strikes
The reactionaries are in festival
Like these wrongfully red bonnets
Much is fascists
Their ideas are same bulge
Reaction, recovery, distort dispute
Here the Breton ones of the demonstration
Corporatism, regionalism, Fascism
In all the countries, vermin persists
There are no more people
Or then it is a bitch!
Already the elections prepare
In 2017, the block of the right-hand sides
In France, and more any dispute
In France and elsewhere, the ideas are in prison
It is already the case, in any case!
Everywhere in the world
Various Fascisms make their round!
Vis-a-vis that, sexagenerians
Of my generation, are accessory to of the torture ones
Vis-a-vis the truth
Has a presentiment of all the resigners
Vis-a-vis the reaction
Save the revolutionists
Freedom
Of expression of all alienations
Is not
The released expression
Of all alienations
All parties
All organizations
Are the enemies of the revolution
There is not the least exception!
The revolutionist is not militant
The militant is not revolutionary
For this reason
There never was true revolution
Coups d'etat, certainly, my faith
But the eternal winner one, reaction!
However our solar system
Approximately 4.568 billion years
And this, without looking some
Is however, neither judge, neither lawyer, nor police officer
Notwithstanding, the best friend of the fascist
It is always the Stalinist one
Notwithstanding, the best friend of the Stalinist one
It is always the leftist
Or bourgeoisies in scotomisation
A true revolution
Would be done against them
Would be done without them
Capitalism knows it well
Who without these women and these men, would be nothing!
There are no more people
Or then it is a bitch!
Are not to fear
Those and those which face the laws
Are to be feared
Those and those which obey the laws
That makes the camps of death
That makes the reason which always is wrong
Yesterday, tomorrow, today
It is a bad fate with the life!
And even if in the universe
Is not rare, a planet as the Earth
Perhaps 27 percent
Perhaps so much of percent
With all the possibilities
With all the characteristics
Nothing and totality
Of its own temporality
The life does not expect anybody
It is too late, the bell sounds
Intellectuals, scientists, artists
Are totalitarian truths of the thought, disasters
There are no more people
Or then it is a bitch!

Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr”