11 mars 2011
14h46, échelle 9
Mégaséisme de Tokyo
Tremblement de terre, c'est pas rigolo
20.000 personnes mortes
200.000 sans aucun abri
Avec à 15h37, un mégatsunami
En 1909, déjà en France, la nature est trop forte
L'activité tectonique des plaques
Aucun pays n'échappe à sa traque
Ainsi
Encore en France, la terre tremble 2000 fois par an
Nice le sait bien, Nice l'attend
Et ce sont les bâtiments qui tuent
Des réactions en chaîne, et des aspérités qui muent
Des centaines de milliers de personnes tuées
Et à tout moment, cela peut recommencer
En géologie comme en politique
Il y a toujours des répliques
En géologie, ce sont des ondes de surface
En politique c'est une éternelle farce
Des ordures que d'autres ordures remplacent
La nature parfois se déchaîne
Comme souvent la bêtise humaine
Et aux catastrophes naturelles si redoutées
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
D'un catastrophisme entretenu, se fait la part belle
Et ainsi
Sur notre planète, 825 000 tonnes aspergées
Du glyphosate et ce chaque année !
La Terre est devenue une poubelle
Que la vie est belle
D'ailleurs pour les géologues
Cela n'est pas que sur mon blog
Nous sommes dans le poubellocène
Chacun et chacune y jouant sa scène
Il y a donc le poubellien inférieur
Sans les plastiques
Il y a donc le poubellien supérieur
Avec les plastiques
Et en 2017, pour les déchets
C'est terrifiant, car cela fait
Quatre millions de tonnes par jour
Et en 2100
Cela fera douze millions de tonnes par jour
Mais d'ici là
L'espèce humaine ne sera plus là
D'autres l'ont dit, et bien, bon débarras
Pour les abeilles aussi, avec le pesticide Gaucho
De la pourriture capitaliste Bayer/Monsanto
Et puis avec le réchauffement climatique
Les hydrates de méthane de l'Arctique
C'est la grande fuite
Plus moyen qu'on l'évite !
Je ne suis pas pessimiste
Je ne suis pas optimiste
C'est simplement le monde capitaliste
Et les premiers humains archaïques
315 000 ans ou même plus, de la datation hypothétique
Du site Jebel Irhoud
En ce domaine aussi, toute vérité nous boude
1961, crâne humain, 40 000 ans
2004, seize ossements humains, 315 000 ans
Et donc, qui vivait le mieux, finalement ?
Car sous le capitalocène, c'est seulement la vie de l'argent
Nous ne vivons pas
C'est l'argent qui nous vit, n'est-ce pas ?
Ainsi, ce paradoxe déconcertant
Pour toute addiction, il faut de l'argent
L'argent de l'addiction
L'addiction de l'argent
Pour sexer, pour manger, pour se déplacer
Pour se loger, pour s'habiller, pour voyager
Partout, en tout, tout nous ment
PARTOUT, EN TOUT, TOUT NOUS MENT
La société du profit nous vend
Nous en sommes les souteneurs
Nous en sommes les putains
Nous en sommes les vendeurs
Nous en sommes les crétines et les crétins
Absolument personne n'y vit bien !
Il n'y a plus le fier bandit
De l'armure tragique, de feu ( 1855 - 1880 ) Ned Kelly
Certes, si certains morts, certaines mortes, pouvaient parler
En ayant marre de toute prosopopée
C'est la société de l'ennui
Où toute technologie abrutit
Il faut bien sublimer, il faut bien compenser, ainsi
Il y a bien des entrées mais aucune sortie
Ou alors une seule, c'est l'anarchie
Mais nos esprits sont si petits
Les nouvelles générations sont dans la sidération
Les nouvelles générations sont dans la soumission
Et sont d'ailleurs incapables de la moindre concentration
Flux permanent d'informations débiles
Flux permanent d'informations inutiles
Par écran d'ordinateur, en 2000 , 12 secondes
En 2017, plus que 8 secondes
Sachant
Qu'un poisson rouge peut se concentrer 9 secondes
Il n'y a donc aucun avenir épanouissant pour l'humanité
Avec une surpopulation, véritable monstruosité
Déjà un crime contre l'humanité
Avec tout un mépris généralisé
Comme à la télévision, toute publicité
Tous contre tous, toutes contre toutes, nouvelles mentalités
Et forcément disparition de toute solidarité
Sauf dans l'activité salariale, mais sans gratuité
Les divers fascismes changent de nom
Et à toutes les sauces utilisent le mot révolution
De nouveaux habits pour la réaction !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


11 Mar 2011
14:46, Scale 9
Tokyo Megaseism
Earthquake is not fun
20,000 people dead
200,000 without any shelter
With at 15:37, a megatsunami
In 1909, already in France, nature is too strong
The tectonic activity of the plates
No country escapes its pursuit
So
Still in France, the earth trembles 2000 times a year
Nice knows it well, Nice is waiting for it
And it is the buildings that kill
Chain reactions, and rough asperities
Hundreds of thousands killed
And at any time, it can start again
In geology as in politics
There are always replicas
In geology, they are surface waves
In politics it is an eternal farce
Garbage that other garbage replaces
Nature is sometimes unleashed
As often human stupidity
And to the feared natural disasters
Techno-industrial merchant spectacular society
Of a catastrophism maintained, is made the
And so
On our planet, 825,000 tons sprayed
Glyphosate and this every year!
The Earth has become a trash can
Life is Beautiful
Moreover, for geologists
It's not just on my blog
We are in the poubellocene
Each and every one playing his scene
There is therefore the Lower Puffbellian
Without plastics
There is therefore the upper poubellian
With plastics
And in 2017, for waste
It's terrifying, because
Four million tons per day
And in 2100
This will make twelve million tons per day
But by then
The human species will no longer be there
Others have said, well, good riddance
For bees too, with the pesticide Gaucho
Bayer / Monsanto capitalist rot
And then with global warming
Arctic methane hydrates
It's the big leak
No more way to avoid it!
I'm not pessimistic
I'm not optimistic
It is simply the capitalist world
And the first archaic humans
315,000 years or more, hypothetical dating
From Jebel Irhoud website
In this field too, every truth sulks us
1961, human skull, 40,000 years
2004, sixteen human bones, 315,000 years ago
So who lived the best, eventually?
For under the capitalocene, it is only the life of money
We do not live
It is the money that lives us, is not it?
Thus, this disconcerting paradox
For any addiction, it takes money
The money of addiction
The addiction of money
To sex, to eat, to move
To stay, to dress, to travel
Everywhere, in everything, everything
EVERYWHERE, EVERYTHING
The profit company sells us
We are the pimp
We are the whores
We are the sellers
We are the cretin and the morons
Absolutely nobody lives there!
There is no longer the proud bandit
From tragic armor, fire (1855 - 1880) Ned Kelly
Of course, if certain dead, some dead, could speak
Tired of any prosopopoeia
It is the society of boredom
Where all technology abuses
It is necessary to sublimate well, it is necessary to compensate
There are many entries but no output
Or only one is anarchy
But our minds are so small
The new generations are in the midst of
The new generations are in the submission
Moreover, they are incapable of the least concentration
Permanent flow of weak information
Permanent flow of unnecessary information
By computer screen, in 2000, 12 seconds
In 2017, more than 8 seconds
knowing
That a goldfish can focus 9 seconds
There is therefore no fulfilling future for humanity
With overpopulation, true monstrosity
Already a crime against humanity
With a general contempt
As on television, all advertising
All against all, all against all, new mentalities
And inevitably disappear from solidarity
Except in the wage activity, but without gratuity
The various fascisms change their name
And in all sauces use the word revolution
New clothes for reaction!

Pat Patrice Faubert (2017) Pat says the guest on "hiway.fr" ( http://patrice.faubert.over-blog.com/)