Lors d'une libertaire manifestation
A Madrid, le 22 mars 2014, la police est encerclée
Par la population en indignation
Dans tous les pays, c'est une possibilité
Puis les déshabiller et les dépouiller
A poil les milices patronales
A poil les milices du capital
Et si toutes les guerres sont débiles
C'est la seule guerre civile
Où l'on sache vraiment pourquoi l'on se bat
Qui vaille la peine de jouer les gros bras !
Mais les méchants, capitalistes
De véritables déments, fascistes
L'armée, la police, toujours avec eux
Pour sur les révolutionnaires, faire feu
Et les gueuses et les gueux
Pour pleurer n'ont que leurs yeux !
Mais au bord du précipice
Peut-être, le capital réduit ses vices
Comme le fret maritime
90 pour cent du trafic commercial
Et ce au niveau international
Et désolé si cela frime
Comme les cargos à voile
Comme Andreas Lackner, ce capitaine
Contre les cargos industriels, à la peine
L'écologie des mers, nouvelle toile
Des bonnes volontés
Font ce qu'elles peuvent
Là où elles le peuvent
Mais dans ce système totalement aliéné
Quel boulot
Pour rester simplement vivant !
Le corps humain n'est pas idiot
L'être humain est en travail permanent
Quelques exemples, jugez-en !
120 millions de globules rouges
7 millions de globules blancs
Qui sont produits à chaque minute
10.000 clignements d'yeux
20.000 respirations
100.000 pulsations
Un demi-litre de salive
Et ce par jour, toi, moi, elles, ils, eux
600 muscles dans le corps entier
100 muscles pour parler
34 muscles pour un baiser
200 muscles striés pour marcher
96000 km de circuits sanguins
10.000 papilles gustatives, au moins
Un coeur de 300 grammes
Actine et myosine pour éviter le drame
Quel boulot
Pour simplement rester vivant !
Vingt mille espèces d'abeilles
Petit à petit, de la carte, on les raye
De dire la vérité, personne ne me paye !
Ce qui dérange toutes et tous les bureaucrates
Pour qui je suis, un spam, du picrate
Comme de Paris à Grenoble
Car mon écriture n'est pas noble
Avec toutes leurs invectives
Par courriel, sur mon blog, toujours vives
Non, je ne suis pas un spam, mou ou dur
Je suis de la vraie contre-culture !
Ne vous en déplaise
Moi, j'en suis fort aise
La contre-culture est spam
Pour les imbéciles, les Am stram gram !
Et puis vous me censurez
Alors inutile de me menacer, de me harceler !
Je suis l'indien qui sort de sa réserve
Tous les conformismes cela l'énerve
Les langues de bois de la politique
Moi, je les nique !
L'on voudrait me couper mes tresses
Me faire aller à toutes les messes
Et bien, je vous montre mes fesses !
De la vraie contre-culture
Donc, oiseau de mauvaise augure
Comme les vrais américains
Sont depuis toujours, les amérindiens
D'ailleurs en 1924, tous naturalisés américains
En 2014, quatre millions d'amérindiens
Après leur extermination, il n'y avait plus que 200.000 indiens
Mais c'est aussi comme partout
Chez eux aussi, il y a des fous !
Normalité de la soumission
Soumission de la normalité
La normalité de la pathologie
Est la pathologie de la normalité
La révolution est contre toute religion et toute idéologie
Il faudrait un mai 1968
Tous les jours, en 3x8
Contre toutes les bourgeoisies
Gauchistes, staliniennes, fascistes
Nationalistes, xénophobes, bureaucraties anarchistes
Toutes unies contre l'anarchie
La pensée de la performance
N'est pas la performance de la pensée
De A à Z, TOUT est à réinventer
Rien n'est naturel, tout est culturel
Même nos trois véritables instincts, s'adaptent à nos rituels
Et donc, le boire, manger, copuler
Se conforment à notre environnement, les gènes savent s'y adapter !
Pas d'instinct paternel
Pas d'instinct maternel
Simplement des stratégies pour se perpétuer
Certes, c'est un pauvre qui vous le dit
Et pas un théoricien de cela ou ceci
Jamais imposable sur l'impôt sur le revenu
Qui date de 1914, en France, je me montre nu !
Et toutes les misères qui s'affichent
Elles ne restent plus à la niche
Mais divisées, séparées, fragmentées, et le capital les tue
Pas unies, le capital les pue !
Le gauchisme, le fascisme
Le nazisme, le libéralisme
L'intégrisme, le stalinisme
Les arts, les musées, les églises, le scientisme
C'est-à-dire les figures libres ou imposées du capitalisme
Toute cette prostitution organisée
Comme feu ( 1736-1796 ) William Lynch, ce possédé
Il voulait tout lyncher !
Voilà ce qui fiche la pagaille
Voilà toute la vraie racaille
Hier, aujourd'hui, sous ses différents masques
C'est cela qui nous maque !
Partout, les fascismes ont su s'imposer
Et ses contestations toujours faussées
Une contre-révolution d'avance
Une révolution de retard
Et le militantisme pour les perpétuer !
Je comprends que je puisse tant déranger
Il en faut bien peu
Pour nous mettre, en tête, du feu
Nonobstant
Tout est si géométrique
Polyèdre à quatre faces
Hexaèdre à six faces
Octaèdre à huit faces
Dodécaèdre à douze faces
Icosaèdre à vingt faces
En toutes choses, cette même musique
Le capital en est l'arythmie
Une bien mauvaise copie
La géométrie pure est l'anarchie !
Notre monde sent le poisson pas frais
Où 80 pour cent des arbres ne sont pas en forêt
L'on va encore me prendre pour un niais
Je ne suis pas un styliste comme feu ( 1894-1961 ) Louis Ferdinand Céline
Ma vibreuse n'a pas bonne mine
J'ouvre les crânes, c'est mon hoquet
Je dissèque tous les faits
A personne, forcément, cela ne plaît !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr ''


Lors d'une libertaire manifestation
A Madrid, le 22 mars 2014, la police est encerclée
Par la population en indignation
Dans tous les pays, c'est une possibilité
Puis les déshabiller et les dépouiller
A poil les milices patronales
A poil les milices du capital
Et si toutes les guerres sont débiles
C'est la seule guerre civile
Où l'on sache vraiment pourquoi l'on se bat
Qui vaille la peine de jouer les gros bras !
Mais les méchants, capitalistes
De véritables déments, fascistes
L'armée, la police, toujours avec eux
Pour sur les révolutionnaires, faire feu
Et les gueuses et les gueux
Pour pleurer n'ont que leurs yeux !
Mais au bord du précipice
Peut-être, le capital réduit ses vices
Comme le fret maritime
90 pour cent du trafic commercial
Et ce au niveau international
Et désolé si cela frime
Comme les cargos à voile
Comme Andreas Lackner, ce capitaine
Contre les cargos industriels, à la peine
L'écologie des mers, nouvelle toile
Des bonnes volontés
Font ce qu'elles peuvent
Là où elles le peuvent
Mais dans ce système totalement aliéné
Quel boulot
Pour rester simplement vivant !
Le corps humain n'est pas idiot
L'être humain est en travail permanent
Quelques exemples, jugez-en !
120 millions de globules rouges
7 millions de globules blancs
Qui sont produits à chaque minute
10.000 clignements d'yeux
20.000 respirations
100.000 pulsations
Un demi-litre de salive
Et ce par jour, toi, moi, elles, ils, eux
600 muscles dans le corps entier
100 muscles pour parler
34 muscles pour un baiser
200 muscles striés pour marcher
96000 km de circuits sanguins
10.000 papilles gustatives, au moins
Un coeur de 300 grammes
Actine et myosine pour éviter le drame
Quel boulot
Pour simplement rester vivant !
Vingt mille espèces d'abeilles
Petit à petit, de la carte, on les raye
De dire la vérité, personne ne me paye !
Ce qui dérange toutes et tous les bureaucrates
Pour qui je suis, un spam, du picrate
Comme de Paris à Grenoble
Car mon écriture n'est pas noble
Avec toutes leurs invectives
Par courriel, sur mon blog, toujours vives
Non, je ne suis pas un spam, mou ou dur
Je suis de la vraie contre-culture !
Ne vous en déplaise
Moi, j'en suis fort aise
La contre-culture est spam
Pour les imbéciles, les Am stram gram !
Et puis vous me censurez
Alors inutile de me menacer, de me harceler !
Je suis l'indien qui sort de sa réserve
Tous les conformismes cela l'énerve
Les langues de bois de la politique
Moi, je les nique !
L'on voudrait me couper mes tresses
Me faire aller à toutes les messes
Et bien, je vous montre mes fesses !
De la vraie contre-culture
Donc, oiseau de mauvaise augure
Comme les vrais américains
Sont depuis toujours, les amérindiens
D'ailleurs en 1924, tous naturalisés américains
En 2014, quatre millions d'amérindiens
Après leur extermination, il n'y avait plus que 200.000 indiens
Mais c'est aussi comme partout
Chez eux aussi, il y a des fous !
Normalité de la soumission
Soumission de la normalité
La normalité de la pathologie
Est la pathologie de la normalité
La révolution est contre toute religion et toute idéologie
Il faudrait un mai 1968
Tous les jours, en 3x8
Contre toutes les bourgeoisies
Gauchistes, staliniennes, fascistes
Nationalistes, xénophobes, bureaucraties anarchistes
Toutes unies contre l'anarchie
La pensée de la performance
N'est pas la performance de la pensée
De A à Z, TOUT est à réinventer
Rien n'est naturel, tout est culturel
Même nos trois véritables instincts, s'adaptent à nos rituels
Et donc, le boire, manger, copuler
Se conforment à notre environnement, les gènes savent s'y adapter !
Pas d'instinct paternel
Pas d'instinct maternel
Simplement des stratégies pour se perpétuer
Certes, c'est un pauvre qui vous le dit
Et pas un théoricien de cela ou ceci
Jamais imposable sur l'impôt sur le revenu
Qui date de 1914, en France, je me montre nu !
Et toutes les misères qui s'affichent
Elles ne restent plus à la niche
Mais divisées, séparées, fragmentées, et le capital les tue
Pas unies, le capital les pue !
Le gauchisme, le fascisme
Le nazisme, le libéralisme
L'intégrisme, le stalinisme
Les arts, les musées, les églises, le scientisme
C'est-à-dire les figures libres ou imposées du capitalisme
Toute cette prostitution organisée
Comme feu ( 1736-1796 ) William Lynch, ce possédé
Il voulait tout lyncher !
Voilà ce qui fiche la pagaille
Voilà toute la vraie racaille
Hier, aujourd'hui, sous ses différents masques
C'est cela qui nous maque !
Partout, les fascismes ont su s'imposer
Et ses contestations toujours faussées
Une contre-révolution d'avance
Une révolution de retard
Et le militantisme pour les perpétuer !
Je comprends que je puisse tant déranger
Il en faut bien peu
Pour nous mettre, en tête, du feu
Nonobstant
Tout est si géométrique
Polyèdre à quatre faces
Hexaèdre à six faces
Octaèdre à huit faces
Dodécaèdre à douze faces
Icosaèdre à vingt faces
En toutes choses, cette même musique
Le capital en est l'arythmie
Une bien mauvaise copie
La géométrie pure est l'anarchie !
Notre monde sent le poisson pas frais
Où 80 pour cent des arbres ne sont pas en forêt
L'on va encore me prendre pour un niais
Je ne suis pas un styliste comme feu ( 1894-1961 ) Louis Ferdinand Céline
Ma vibreuse n'a pas bonne mine
J'ouvre les crânes, c'est mon hoquet
Je dissèque tous les faits
A personne, forcément, cela ne plaît !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr '"


At the time of a libertarian demonstration
In Madrid, on March 22nd, 2014, the police is encircled
By the population in indignation
In all the countries, it is a possibility
Then to strip them and strip them
With hair employers' militia
With hair militia of the capital
And if all the wars are weak
It is the only civil war
Where one really knows why one fights
Who is worth the sorrow to play the large arm!
But malicious the, capitalist ones
True demented people, fascists
The army, the police, always with them
For on the revolutionists, to make fire
And pig moulds and beggars
To cry only their eyes have!
But at the edge of the chasm
Perhaps, the capital reduces its defects
Like the ocean freight
90 percent of the commercial traffic
And this with the international level
And sorry if that brags
Like the cargo liners with veil
Comme Andreas Lackner, this captain
Against the industrial cargo liners, with the sorrow
The ecology of the seas, new fabric
Volunteers
Do what they can
Where they can it
But in this completely alienated system
Which job
To remain simply alive!
The human body is not idiotic
The human being is in permanent work
Some examples, judge!
120 million red globules
7 million white globules
Who are produced at each minute
10,000 winks
20,000 breathings
100,000 pulsations
One half-litre of saliva
And this per day, you, me, they, they, them
600 muscles in the whole body
100 muscles to speak
34 muscles for a kiss
200 striated muscles to go
96000 km of blood circuits
10,000 taste buds, at least
A heart of 300 grams
Actine and myosine to avoid the drama
Which job
For simply remaining alive!
Twenty thousand species of bees
Gradually, map, one them raye
To tell the truth, nobody pays me!
What disturbs all and all bureaucrats
For which I am, a spam, picrate
Comme de Paris in Grenoble
Because my writing is not noble
With all their invectives
By email, on my blog, always sharp
Not, I am not a spam, slackness or hard
I am true counter-culture!
Does not displease any to you
Me, I am strong ease
The counter-culture is spam
For the imbeciles, Am stram gram!
And then you censure me
Then useless to threaten me, to badger me!
I am the Indian who leaves his reserve
All conformisms that irritates it
Set languages of the policy
Me, I screw them!
One would like to cut me my braids
To make me go to all the masses
And well, I show you my buttocks!
True counter-culture
Therefore, bird of ill omen
Like American truths
Are since always, the Amerindians
Moreover, all naturalized in 1924 American
In 2014, four million Amerindians
After their extermination, there were nothing any more but 200,000 Indians
But it is also like everywhere
On their premises also, there are the insane ones!
Normality of the tender
Tender of normality
The normality of pathology
Is the pathology of normality
The revolution is against any religion and any ideology
One would be needed May 1968
The every day, in 3x8
Against all bourgeoisies
Leftists, Stalinist, fascistic
Anarchistic nationalists, xenophobes, bureaucracies
All plain against anarchy
The thought of the performance
Is not the performance of the thought
Of A to Z, ALL is to be reinvented
Nothing is natural, all is cultural
Even our three true instincts, adapt to our ritual
And thus, drinking, to eat, copulate
Conform to our environment, the genes can adapt to it!
Pas d' paternal instinct
Pas d' maternal instinct
Simply strategies to remain
Admittedly, it is poor which tells it to you
And not a theorist of that or this
Never taxable on the income tax
Who goes back to 1914, in France, I am naked!
And all miseries which are displayed
They do not remain any more with the niche
But divided, separated, split up, and the capital kills them
Not linked, the capital stinks them!
The leftism, Fascism
Nazism, liberalism
Integrism, Stalinism
Arts, museums, churches, scientism
I.e. free or imposed figures capitalism
All this organized prostitution
Like fire (1736-1796) William Lynch, this had
He wanted all to lynch!
Here what card-indexes the disorder
Here all the true rabble
Yesterday, today, under its various masks
It is that which shacks with!
Everywhere, Fascisms knew to be essential
And its always distorted disputes
A counter-revolution in advance
A revolution of delay
And militancy to perpetuate them!
I understand that I can disturb so much
One needs little well of it
To put to us, at the head, of fire
Notwithstanding
All is so geometrical
Polyhedron with four faces
Hexahedron with six faces
Octahedral with eight faces
Dodecahedron with twelve faces
Icosahedron with twenty faces
In all things, this same music
The capital is the arrhythmia
A quite bad copy
The pure geometry is anarchy!
Our world feels fish not fresh
Where 80 percent of the trees are not in forest
One still will take to me for one denied
I am not a designer like fire (1894-1961) Louis Ferdinand Céline
My vibrating machine does not have good mine
I open skulls, it is my hiccup
I dissect all the facts
With anybody, inevitably, that does not like!

Patrice Faubert (2014) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr ''