La violence du monde
Le monde de la violence
La violence volontaire
La violence involontaire
La violence légale
La violence illégale
La violence de l'éducation
L'éducation à la violence
La violence de la hiérarchie
La hiérarchie de la violence
La violence de la compétition
La compétition de la violence
La violences des autres sur soi
La violence de soi sur les autres
La violence du sport
Le sport de la violence
La violence de la politique
La politique de la violence
Le capitalisme de la violence
Toute la violence du capitalisme
Tout un alphabet de la violence
Le A de la violence
Le B de la violence
Le C de la violence
Le D de la violence
Et ce jusqu'au Z de la violence
De la violence généralisée
De la violence bien cachée
De la violence comme mode de vie, une mode institutionnalisée
Ii n'y a pas de non-violence
Il n'y a que la violence
Moi, toi, eux, ils, elles, une évidence
Et ce à chaque seconde
Et ce à chaque heure
Et ce à chaque année
Des secondes, des années, des siècles
De la violence de siècle en siècle !
La violence à l'école
La violence au lycée
La violence à l'université
La violence à l'usine
La violence au bureau
La violence au stade
La violence de la famine
La violence physique
La violence psychologique
Et la violence des violences
Pourtant pas même une remontrance
La violence économique
Puis
Tout rapport dit humain
Est la plupart du temps, inhumain
Souvent
De la recherche de dominance
Souvent
De la recherche de compétition
Avec tout le monde qui chie sur tout le monde
Vraiment un drôle de monde
Nonobstant
L'entraide fut pourtant le moteur de l'humanité
Même si elle sombre de plus en plus dans l'inhumanité
Ainsi
Il n'y a pas moins respectables
Que justement, les gens dits respectables !
Comme tous les hommes politiques
Comme toutes les femmes politiques
Comme en général, le fric
Dont tout banquier, est le flic
Donc, la violence de l'argent
L'argent de la violence
Les religions de la violence
La violence des religions
Les idéologies de la violence
La violence des idéologies
Et la plupart de nos mots
Sont des mots de la violence
Comme
Prends ça dans ta gueule
Quand il faut dormir dans la rue
Comme
Un coup de poing dans la gueule
Sans sexualité, mais en rut
Ainsi
Tous les maux mots sont du capital
Comme les mots maux du fascisme libéral
Les mots des Macon, des Mélencon, des Hacon
Et toute une ribambelle d'autres fameux cons
La violence de la fausse contestation
La fausse contestation de la violence
La violence de la censure
La censure de la violence
Comme à partir de votre IP ou de votre nom
Sur Internet, les sites pratiquant cette censure, sont en religion
De tous les bords politiques, de l'Indymedia et autres larrons
Cela n'aime pas la vraie critique, cela n'aime pas la vraie révolution
Car, la violence est en tout
Car, la violence est partout
Car, la violence est UN TOUT !
La violence de toutes les institutions
La violence de la surpopulation
La surpopulation de la violence
Et à tout instant
Le monde entier comme confident
Viols, meurtres, assassinats, tortures
Humiliations, pillages, pour l'humanité, totale déconfiture
La violence de la propriété
La propriété de la violence
IF, fameux film, si il y avait une non-violence
En rien, elle ne serait propriétaire
Si, il y avait une non-violence
En tout, elle serait révolutionnaire
En tout, elle serait libertaire
Mais dans la politique réactionnaire
C'est bien sûr, tout le contraire
La violence du monde réactionnaire
Du capitalisme et de ses gangsters
Gauche, centre, droite
Extrême gauche, extrême centre, extrême droite
Et des tas de gens qui y croient
L'on se moque bien de ces gens, ma foi
Après moi le déluge, comme seul intérêt
Et petit à petit, tout un monde de solidarité qui se défait !
Finalement
Le monde est entièrement militarisé
Le monde est entièrement discipliné
Des pulsions presque complètement camisolées
Pour ne pas passer son temps à sexer
Pour ne pas passer son temps à rêver
Pour ne pas passer son temps à s'amuser
Pour ne pas passer son temps à contempler
Le monde des armes
Les armes du monde
Un monde rêvé
Pour des Anselme Duresnel
Un monde rêvé
Pour des poignées de main faussement belles
La violence de tous les colonialismes
Les colonialismes de la violence
L'empire britannique
Un nazisme avant l'heure
L'empire belge
Un nazisme avant l'heure
L'empire français
Un nazisme avant l'heure
Et tant d'autres empires
Toujours, pratiquant la politique du pire
Du nazisme en rivalité
Mais contre le nazisme allemand, un nazisme unifié
Et dans certains faux vrais pays
Le colonialisme avec son usufruit
Tribus devenant des pays
Création d'un islam politique
Le terrorisme d'aujourd'hui en est l'amère critique !
La violence
Ne peut s'éradiquer par la violence
Elle ne fait forcément qu'en rajouter
Ainsi
La violence sous toutes les formes
Ainsi
La violence sous toutes les normes
La violence est partout chez elle, pour nous submerger
Elle a tous les visages
Elle fait tous les ravages
Et seule la connaissance intime de ses rouages
Pourrait, pourra, peut nous en débarrasser !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


The violence of the world
The world of violence
Deliberate violence
Involuntary violence
Legal violence
Illegal violence
The violence of education
Education with violence
The violence of the hierarchy
The hierarchy of violence
The violence of the competition
The competition of violence
Violences of the others on oneself
The violence of oneself on the others
The violence of the sport
The sport of violence
The violence of the policy
The policy of violence
The capitalism of violence
All the violence of capitalism
A whole alphabet of violence
The A of violence
The B of violence
C of violence
D of violence
And this to Z of violence
Generalized violence
Well hidden violence
Violence like lifestyle, an institutionalized fashion
II does not have there non-violence
There is only violence
Me, you, them, they, they, an obviousness
And this at each second
And this at each hour
And this at each year
Seconds, years, of the centuries
Violence of century in century!
Violence at school
Violence at the high school
Violence at the university
Violence with the factory
Violence at the office
Violence at the stage
The violence of the famine
Physical violence
Psychological violence
And the violence of violences
However not even a remonstrance
Economic violence
Then
Any report known as human
Is most of the time, inhuman
Often
Search for predominance
Often
Search for competition
With everyone which shits on everyone
Really funny of world
Notwithstanding
The mutual aid was however the engine of humanity
Even if it sinks more and more in inhumanity
Thus
There is not less sizeable
That precisely, people known as sizeable!
Like all the politicians
Like all the political women
As in general, the money
Any banker, is the cop
Therefore, the violence of the money
Money of violence
Religions of violence
The violence of the religions
Ideologies of violence
The violence of the ideologies
And most our words
Are words of violence
Like
Take that in your mouth
When it is necessary to sleep in the street
Like
A punch in the mouth
Without sexuality, but in rut
Thus
All the evils words are capital
Like the words evils of liberal Fascism
Words of the Mason, Mélencon, Hacon
And all a flock of other famous idiots
The violence of the false dispute
The false dispute of violence
The violence of the censure
Censure of violence
As starting from your IP or of your name
On Internet, the sites practitioner this censure, are in religion
Of all the political edges, of Indymedia and other small drainage canals
That does not like true criticism, that does not like the true revolution
Because, violence is in all
Because, violence is everywhere
Because, violence is a WHOLE!
The violence of all the institutions
The violence of overpopulation
The overpopulation of violence
And at any moment
The whole world like confidant
Rapes, murder, assassinations, tortures
Humiliations, plunderings, for humanity, total failure
The violence of the property
The property of violence
IF, famous film, if there were a non-violence
In any way, it would not be owner
If, there were a non-violence
In all, it would be revolutionist
In all, it would be libertarian
But in the political reactionary
It is of course, all the opposite
The violence of the world reactionary
Capitalism and of its gangsters
Left, center, right-hand side
Far left, extreme center, far right
And of the heaps of people who believe in it
One makes fun well of these people, my faith
After me the flood, like only interest
And gradually, a whole world of solidarity which is demolished!
Finally
The world is entirely militarized
The world is entirely disciplined
Impulses almost completely camisolées
Not to spend its time to sexer
Not to spend its time dreaming
Not to spend its time having fun
Not to spend its time contemplating
The world of the weapons
Weapons of the world
A dreamed world
For of Anselme Duresnel
A dreamed world
For wrongfully beautiful handshakes
The violence of all colonialisms
Colonialisms of violence
British empire
A Nazism before the hour
Belgian empire
A Nazism before the hour
French empire
A Nazism before the hour
And so much of other empires
Always, practitioner the policy of worst
Nazism in competition
But against the German Nazism, a unified Nazism
And in certain true forgeries country
Colonialism with its usufruct
Tribes becoming of the countries
Creation of a political Islam
The terrorism of today is the bitter critical one!
Violence
Cannot eradicate itself by violence
It inevitably only makes add some
Thus
Violence in all the forms
Thus
Violence under all the standards
Violence is everywhere at it, to submerge us
It has all the faces
It makes all the devastations
And only knowledge intimates its wheels
Could, will be able, can disencumber us!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr”