" Sms de Tara et Fred , via séjour à Toulouse, " Occupation de l'ancienne école des beaux-arts de Nantes par de jeunes migrants isolés et autres gens à la rue, et en ce dimanche 19 novembre, plusieurs centaines de CRS qui avec la BAC sont prêts à intervenir, et déjà un MIE ou mineur isolé étranger qui a fait une crise d'épilepsie, et il est à l'hôpital aux urgences. La réquisition d'un local abandonné par la mairie se poursuit toujours... "

Tara et Fred

Deux milliards de personnes sont à ajouter
Cela devient du sexer uniquement pour procréer
Il faudrait s'arrêter un peu
Moins de monde sur la planète Terre, cela serait mieux
Il faut faire de la promotion
Pour l'avortement, pour la contraception
Et même surtout pour la stérilisation
Trompes et canaux déférents en ligaturation
Tout totalitarisme aimant la surpopulation
De la chair à profit, de la chair à canon
80 pour cent en 40 ans
De la population
Et de son augmentation
Un petit calcul tout à fait
Tout-à-fait autrefois, l'illogisme du français
Donc, petit calcul terrifiant
Avec tous nos modernes polluants
Comme l'érosion des sites archéologiques, qui va en s'accélérant
Aussi vite en 70 ans
Que ces derniers 4500 ans
L'espèce humaine est fichue
Turlututu chapeau pointu
Mais peut-être suis-je pessimiste et schlass
Quand sous ma plume, tout trépasse
Mais, nonobstant, hélas
Tout langage vraiment libertaire
Peut paraître de nos jours vernaculaire
Comme le mien si peu spectaculaire
Mais de la notoriété, je n'ai que faire
M'opposant à tout hiératisme
Mettant au pilori TOUT isme
Tout semblant changer faussement
Un peu, comme chaque époque, de vêtements !
Mais pourtant
Et à bien y réfléchir, finalement
Le pantalon date de plusieurs milliers d'années
Mais ne rivalisant pas avec toute monumentalité
De Malte à Carnac, c'est plus voyant
Qu'un simple vêtement, plus aguichant
Néanmoins
De toute une histoire, tout vêtement est le parlant
Du treizième siècle avec l'effacement de la poitrine
Aucun risque pour la pulsion de nourrisson, fantasme de tétine
Moi qui suis un incorrigible téteur
Cela n'aurait pas été mon heure
Bref
De la raideur et de l'immobilité
De la conception de la beauté
Femme en rigidité ou femme corsetée
Dix-huitième siècle, le nichon en valeur
Du bon lait pour les téteurs
Puis, la jambe apparaît
Robe jusqu'au sol comme un forfait
Pour en finir avec le corset
1926
Voilà la robe noire de Chanel
Un peu d'évasion pour les belles
De la simplicité, de la mobilité
Mais encore une fois
Pour qu'ainsi tout, n'y soit pas le même poids
Chaque régime politique
Avec sa mentalité spécifique
Du costume de l'esprit
De l'esprit du costume
Comme une coutume
Tout devant être dans une catégorie !
Et chaque époque blindée
Et chaque individu blindé
Habitudes, certitudes, préjugés
Comme la plus grande bataille de blindés
Juillet/Août 1943, Koursk, une bataille de chars
7600 blindés s'affrontant dare-dare
Des soldats nazis contre des soldats staliniens
Comme si la vie était un éternel combat, le refrain
Et moi, je pue des pieds
Prenant TOUT, frénétique du contre-pied
Brevibacterium colonisant mes chaussettes
Mes pieds, mes chaussures, comme c'est chouette
Fidèle amie, ô de la taquine petite bête
Avec une odeur spécifique
Il s'agit de l'acide isovalérianique
L'on peut le conjuguer avec l'odeur de certains fromages
Une odeur commune sans aucun vrai dommage
Et si les réacteurs nucléaires français
Comme nos pieds puaient
Qu'ils sont obsolètes, cela se sentirait
Et puis
Les grands nombres banalisent tout
Tant de ceci, tant de cela, c'est fou
700 millions de dyslexiques dans le monde
Certes, ma faconde n'est pas toujours féconde
Avec donc à chaque grand nombre, qui à un autre, est une fronde
Car, il y en a tant et tant
Que c'est hors tout entendement
80 millions de spécimens au musée de Londres
L'Histoire naturelle, notre imagination, fait fondre
98 pour cent des gènes humains sont non codants
Tout nous échappant, rien ne nous étonnant !
Par exemple aussi, la forêt française
72 pour cent de feuillus, 28 pour cent de résineux
Alors que la Terre fut une boule de glace et une boule de feu
Pourtant, sévit tout un mensonge technologique
De plus en plus, il prend ses aises
Ainsi, le TGV, train à grande vitesse
Sur un trajet, en moyenne, 155 km/heure, en vitesse
Ainsi, le train intercités, train à vitesse moyenne
Sur un trajet, en moyenne, 103 km/heure, en vitesse
Ainsi, le TER, train à petite vitesse
Sur un trajet, en moyenne, 83 km/heure, en vitesse
Alors que déjà, la voiture de 1910, De Dion-Bouton
Que conduisit feu l'anarchiste et fameux mécanicien
Roulait à plusieurs dizaines de km/heure, c'est pas rien
Il s'agit de ( 1876 - 1912 ) Jules Bonnot, apôtre de la révolution
Ce qui me fait penser à ma dernière manifestation
C'était à Paris, non à Nantes, cette fois, donc, le jeudi 16 novembre 2017
Alors que se meurt toute conversation
Difficile d'établir une communication
Même dans un lieu d'une prétendue contestation
Réclamant trois coups de fouet au lieu de cinq coups de fouet, ô désespération
Donnant mon numéro de mobile à un couple qui me parut sympathique
Paraissant en accord avec ma critique
Je peux toujours attendre, encore une illusion d'optique
Chacun et chacune devant rester dans son coin
Sinon l'on est un fou, une folle, une vilaine, un vilain
Donc, avec mon drapeau d'anarchie, tout en tête
Et à la fureur des staliniens de la CGT, pauvres bêtes
La CGT qui fut pourtant fondée par des anarchistes
Mais à force de démissionner, tout fut repris par les réformistes
Donc, comme au bon vieux temps
Rien qu'à nos têtes, quand les syndicats nous pourchassaient tout le temps
Alors qu'en manifestation, tout devrait être révolte en fête
Pour qu'enfin TOUT pète !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


"Sms Tara and Fred, via stay in Toulouse," Occupation of the old school of fine arts in Nantes by young isolated migrants and other people on the street, and this Sunday, November 19, several hundred CRS who with the BAC are ready to intervene, and already an isolated MIE or minor foreigner who has had an epileptic seizure, and he is in the emergency hospital. The requisition of a local abandoned by the town hall is still continuing ... "

Tara and Fred

Two billion people are to be added
It becomes sexer only to procreate
We should stop a little
Fewer people on planet earth, it would be better
You have to promote
For abortion, for contraception
And even especially for sterilization
Tracheos and vas deferens in ligaturation
Any totalitarianism that likes overpopulation
From the flesh to profit, from the cannon fodder
80 percent in 40 years
Population
And its increase
A little calculation quite
Quite once, the illogicalness of French
So, terrifying little calculus
With all our modern pollutants
Like the erosion of archaeological sites, which is accelerating
As fast in 70 years
That these last 4500 years
The human species is ruined
turlututu pointed hat
But maybe I am pessimistic and schlass
When under my pen, everything passes away
But, notwithstanding, alas
All really libertarian language
Can appear nowadays vernacular
Like mine so unspectacular
But notoriety, I have nothing to do
Opposing all hieraticism
Punching ALL THE ISM
Anything pretending to change falsely
A little, like every era, clothes!
And yet
And think about it, finally
The pants are thousands of years old
But not competing with any monumentality
From Malta to Carnac, it's more conspicuous
That a simple garment, more enticing
However
A whole story, all clothing is speaking
From the thirteenth century with the effacement of the chest
No risk for infant drive, pacifier fantasy
I am an incorrigible tether
It would not have been my time
Short
Stiffness and immobility
From the conception of beauty
Woman in rigidity or woman corseted
Eighteenth century, the nichon in value
Good milk for the breeders
Then, the leg appears
Dress to the ground as a package
To finish with the corset
1926
That's Chanel's black dress
A little escape for the beautiful ones
Simplicity, mobility
But again
So that everything is not the same weight
Each political regime
With his specific mentality
The costume of the spirit
From the spirit of the costume
As a custom
Everything must be in a category!
And each armored era
And each armored individual
Habits, certainties, prejudices
As the biggest armored battle
July / August 1943, Kursk, a tank battle
7600 armored fighting dare-dare
Nazi soldiers against Stalinist soldiers
As if life was an eternal fight, the chorus
And I stink
Taking EVERY, frantic counter-foot
Brevibacterium colonizing my socks
My feet, my shoes, how cool
Faithful friend, oh tease little beast
With a specific smell
This is isovalérian acid
It can be combined with the smell of certain cheeses
A common smell without any real damage
And if the French nuclear reactors
As our feet stank
That they are obsolete, that would feel
And
Big numbers trivialize everything
So much of this, so much of that, it's crazy
700 million dyslexics in the world
Certainly, my feeling is not always fertile
So with each large number, which to another, is a sling
Because there are so many
That it is out of all understanding
80 million specimens at the London Museum
Natural History, our imagination, melt
98 percent of human genes are non-coding
Everything escaping us, nothing surprises us!
For example, the French forest
72 percent hardwoods, 28 percent softwoods
While the Earth was an ice ball and a fireball
Yet is rife with a technological lie
More and more, he takes his ease
Thus, the TGV, high speed train
On a journey, on average, 155 km / hour, in speed
Thus, the intercity train, medium speed train
On a journey, on average, 103 km / hour, in speed
Thus, the TER, low speed train
On a trip, on average, 83 km / hour, in speed
While already, the car of 1910, De Dion-Bouton
What led the late anarchist and famous mechanic
Riding at several tens of km / hour, it's nothing
It is about (1876 - 1912) Jules Bonnot, apostle of the revolution
Which reminds me of my last event
It was in Paris, not in Nantes, this time, so, Thursday, November 16, 2017
While all conversation is dying
Difficult to establish a communication
Even in a place of alleged contestation
Claiming three lashes instead of five lashes, O desperation
Giving my mobile number to a couple who seemed nice to me
Appearing in agreement with my criticism
I can still wait, still an optical illusion
Each and everyone to stay in his corner
Otherwise we are crazy, crazy, naughty, naughty
So with my flag of anarchy, all in the lead
And to the fury of the Stalinists of the CGT, poor beasts
The CGT which was founded by anarchists
But by resignation, everything was taken up by the reformists
So, as in the good old days
Just our heads, when the unions were chasing us all the time
While in protest, everything should be revolt in celebration
So that finally ALL fart!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway.fr"