Le défi climatique
Est avant tout démographique
De plus en plus de monde
Davantage de pollution, infernale ronde
De faire des enfants, il faut arrêter
Il vaut mieux en adopter
Il y a tellement d'enfants
Qui n'ont pas de parents
Il faut dès l'école maternelle
Une information néomalthusienne
Le défi climatique
Est avant tout démographique
De plus en plus d'automobiles
Des parkings et des arbres en moins
Pire que l'activité solaire et le volcanique
Le capital est totalement technocratique
Il n'aurait pas fallu plus d'un milliard
D'habitants et habitantes sur la planète Terre
Ainsi, la Chine, pour les émissions à effet de serre
C'est 28 pour cent, de tous les pays de la planète Terre
C'est aussi le pays le plus peuplé
Oui, vraiment, de faire des gosses, il faut arrêter
Je montre l'exemple, je n'ai jamais, de femme, engrossé !
Je le répète, il y a tant de mômes à adopter
Qu'il est inutile de vouloir enfanter
Dans un monde où tout est empoisonné
Et le carbone du permafrost qui va dégeler
Et sur notre monde se disperser
Et l'acidification pour toutes les espèces marines
L'espèce humaine n'est pas maligne !
Et il est même esbaudissant
Que manifeste son mécontentement
La jeunesse si maltraitée
Quand elle ose se rebeller
Cela n'est rien du tout
Commençons le combat !
Il en faut très peu
Pour faire peur aux diverses bourgeoisies
Vitrines brisées, poubelles en feu
Toujours trop vite fini
Pourtant, il y aurait largement de quoi
Vouloir tout casser, malgré les lois
Des syndicats au service du patronat
Et la retraite qui va disparaître, pouah !
Les vrais casseurs
Sont dans les gouvernements
Les vrais casseurs
Ce sont les technocrates
Ce sont les bureaucrates
Et pas dans les rues, quelques acrobates
Les vrais casseurs
Ce sont les banquiers
Ce sont les patrons
Voilà de vrais poltrons
Et cela devient risqué
Pour la jeunesse rebelle, de protester
Elle peut se faire tuer
Par un milicien du capital, assermenté
Et la presse aux mains des diverses bourgeoisies
Presse, qui a si peur de l'anarchie
Qui donne à toutes les répressions
Avec tout un baratin, sa bénédiction !
Les mêmes diverses bourgeoisies
Qui surent si bien exploiter les chinois
De toutes les corvées, ils étaient rois
1914/1918, 1940/1945, soldats coloniaux
Pour le travail, pour la guerre, ils étaient beaux
Puis il y eut les guerres du Sud-Est de l'Asie
Et des réfugiés politiques, mais des réactionnaires
De la réalité, il ne faut faire fi
Et de cette résultante, en France, ils et elles, s'installèrent
Il y a maintenant en France
1 million d'asiatiques
Des restaurants, des commerces, petite ou grande finance
Avec la tantine solidaire, c'est logique !
Mais je ne crois pas aux races, cette prétention
Mais seulement aux populations
Aujourd'hui
Où tout est en guerre
Il y a des caractériels, mais peu de caractères
Et le caractériel est un autoritaire
Infatué, dominant, cassant
Il n'est jamais ce qu'il prétend
Surtout du côté révolutionnaire
C'est une grande gueule, cela n'est pas suffisant !
Il y a une telle misère
Et si peu, contre cela, de véritables contestataires
Il faudrait des étincelles pour un processus révolutionnaire
Peut-être à partir de l'écologie radicale
Tant la pollution du vivant, met tout à mal
Mutatis mutandis
A 1, 3, 5, ou dix
La marchandise est une grippe
Nous en sommes l'estomac, elle nous flippe
Selon les époques
Elle est plus ou moins baroque
Que nous l'acceptions ou que cela nous choque
Le capitalisme
Est une sorte d'irénisme
Qui se nourrit de la pensée séparée
Qui se structure dans le fragmenté
Comme sous feu ( 1638-1715 ) Louis le quatorzième
Où 5 pour cent de la population parlait français
Les nobles et les bourgeois, le processus est le même
Et 95 pour cent, des patois paysans locaux, c'est un fait
A cette époque, très peu, on se lavait
Il fallait déféquer ou uriner, là, où on le pouvait !
Ainsi, le mot libertin
Surgit déjà en 1544, par feu ( 1509-1564 ) Jean Calvin
Bien avant le dévergondage aristocratique
La source historique fait toujours polémique
Mais en 1798, la première critique
Par le dictionnaire académique
" Qui est déréglé dans ses moeurs
Et dans sa conduite ", cela fait peur
Mais de fait, c'était surtout, un libre penseur
Athée, raisonneur, blasphémateur
La véritable définition
Qui dérangeait trop dans sa subversion
Mais de chaque être humain
Tout autre que soi, est l'expression
De la ressemblance, en tout ou en rien
L'environnement social et culturel, c'est notre fondation
Ainsi, les autres, sont ce que nous aurions pu être
Toutes les idées ou les pensées, les actes, certain, pas peut-être !
De la plupart des pays d'Europe
La France si xénophobe et interlope
Des demandes d'asiles rejetées, la France est médaille d'or
Avec 83 pour cent, Allemagne médaille d'argent
Avec 74 pour cent, Angleterre médaille de bronze
Avec 62 pour cent, Suède en quatrième position
Avec 47 pour cent, donc même devant l'Italie
Avec 36 pour cent, entre juin 2013 et juin 2014
Le pognon peut circuler en toute sérénité
Les gens sont fichés, en fonction des nationalités
La supersymétrie c'est pas seulement en physique
Mais aussi et surtout dans le domaine économique !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

The climatic challenge
Is before very demographic
More and more of world
More pollution, infernal round
To make children, it is necessary to stop
It is to better adopt some
There are children so much
Who do not have parents
It is necessary as of the nursery school
Information néomalthusienne
The climatic challenge
Is before very demographic
More and more of cars
Carparks and trees in less
Worse than the solar activity and the volcanic one
The capital is completely technocratic
One would not have needed more than one billion
Inhabitants and living on planet Is in hiding
Thus, China, for the emissions for greenhouse effect
They is 28 percent, of all the countries of planet Is in hiding
It is also the country more populated
Yes, really, to make kids, it is necessary to stop
I show the example, I never, of woman, knocked up!
I repeat it, there are so many kids to adopt
That it is useless to want to give birth to
In a world where all is poisoned
And the carbon of the permafrost which will thaw out
And on our world to disperse
And acidification for all the marine species
The mankind is not malignant!
And it is even esbaudissant
What expresses its dissatisfaction
Youth if maltreated
When she dares to rebel
That is nothing the whole
Let us begin the combat!
One needs very little of it
To frighten various the bourgeoisies
Broken windows, dustbins on fire
Always too quickly finished
However, there would largely be what
To want all to break, in spite of the laws
Trade unions with the service of employers
And reprocesses it ugh which will disappear!
True breakers
Are in the governments
True breakers
They are the technocrats
They are the bureaucrats
And not in the streets, some acrobats
True breakers
They are the bankers
They are the owners
Here are of true cowards
And that becomes risky
For rebellious youth, to protest
It can be made kill
By a militiaman of the capital, sworn in
And presses it with the hands of various the bourgeoisies
Press, which has if fear of anarchy
Who gives to all repressions
With a whole sweet talk, its blessing!
Same various the bourgeoisies
Who could exploit the Chinese so well
Of all the drudgeries, they were kings
1914/1918, 1940/1945, colonial soldiers
For work, for the war, they were beautiful
Then there were the wars of the South-east of Asia
And of the political refugees, but of the reactionaries
Reality, one should not despise
And of this resultant, in France, they and they, settled
There is now in France
1 million Asian
Restaurants, trade, small or great finance
With the interdependent aunty, it is logical!
But I do not believe in the races, this claim
But only with the populations
Today
Where all is in war
There are psychopaths, but few characters
And the psychopath is authoritative
Been conceited, dominating, breakable
It is never what it claims
Especially on the revolutionary side
It is a large mouth, that is not sufficient!
There is such a misery
And if little, against that, of true protestors
One would need sparks for a revolutionary process
Perhaps starting from radical ecology
Such an amount of pollution alive, puts very at evil
Mutatis mutandis
To 1,3,5, or ten
The goods are an influenza
We are the stomach, it feels down us
According to the times
It is more or less baroque
That us it meanings or that shocks us
Capitalism
Is a kind of irenicism
Who nourishes separate thought
Who structure in the fragmented one
As under fire (1638-1715) Louis the fourteenth
Where 5 percent of the population spoke French
The noble ones and the middle-class men, the process are the same one
And 95 percent, of the local country patois, it is a fact
At that time, very little, one was washed
It was necessary to defecate or urinate, there, where it could!
Thus, the word libertine
Emerges already in 1544, by fire (1509-1564) Jean Calvin
Well before the aristocratic licentiousness
The historical source makes always polemical
But in 1798, the first criticism
By the academic dictionary
“Which is put out of order in its manners
And in its control “, that frightened
But in fact, it was especially, a free thinker
Atheist, arguer, blasphemer
The true definition
Who disturbed too much in his subversion
But of each human being
Very other that oneself, is the expression
Resemblance, in all or of nothing
Social environment and cultural, it is our foundation
Thus, the others, are what we could have been
All ideas or thoughts, acts, some, not perhaps!
Majority of the countries of Europe
So xenophobe and shady France
Requests for asylums rejected, France is gold medal
With 83 percent, Germany awards a medal to money
With 74 percent, England bronze medal
With 62 percent, Sweden in fourth position
With 47 percent, therefore even in front of Italy
With 36 percent, between June 2013 and June 2014
The dough can circulate in all serenity
People are driven, according to nationalities
The supersymmetry it is not only in physics
But more especially in the economic domain!

Patrice Faubert (2014) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr”