Certes
Pour toutes les bourgeoisies
Pour toutes les tyrannies
Et toute la fausse vie
Certes
Pour toute cette infamie
Mes écrits sont stupides
Ma puésie paraphysique est insipide
Le contraire me ferait peine
Car cela n'est pas ce que j'aime
Je suis comme le Rom
Que l'on prend pour une pomme
Ainsi
Toujours rejeté, toujours chassé
Et année après année
En France, des évacuations forcées
Et donc des personnes expulsées
3034 en 2010
8572 en 2011
10469 en 2012
21537 en 2013
La France est un pays raciste
La France est un pays fasciste
Comme tous les autres pays en somme
Partout, c'est la chasse à l'homme
Il faut être conforme
Il faut être à la norme
Il faut être homologué
A la monstruosité, il faut être adapté
Sinon, police, sinon, armée
Pourtant
Même l'ingambe technologie humaine
Face à la nature, est vaine
Comme
La météorologie de l'espace
De jouer des tours, ne se lasse
Avec les nuages magnétiques
Des courants d'électrons, d'ions, tempête solaire
Et c'est le Québec, 13 mars 1989, panne électromagnétique
Plus d'électricité, colère du vent solaire
Au pire, nous pouvons échapper
Cependant, avec l'activité solaire, tout peut arriver
Certes, cela produit de belles aurores boréales
L'activité solaire est internationale !
Rien de très paradoxal
Sauf que c'est encore au Canada
Que la prophétie du fer se réalisa
Là où passaient les baleiniers basques
Fer forgé et autres frasques
Au Canada, en ce temps, fer maléfique
Pour les Hurons de cette Amérique
De cette région du monde, premiers cultivateurs
Des champs de maïs, et cela à profusion
Pourtant, c'était encore la hache de pierre, révélateur
De toute une mythologie bidon
62 pour cent de maïs pour leur alimentation
Entre tribus indiennes, il y eut des guerres
Puis le commerce les réconcilièrent
Et ce sont les jésuites
Au début du dix-septième siècle, un rite
Qui des maladies leur apportèrent
Variole, grippe, rougeole, de la guerre
C'est tout cela qui les décimèrent
La maladie plus rapidement que la religion
Les seuls cadeaux des colons !
Et nous nous retrouvons
Dans un monde mathématique
Et nous nous retrouvons
Dans un monde déjà quantique
Un monde né de la mémoire photographique
De quelques cerveaux à la mémoire eidétique
Comme feu ( 1903 - 1957 ) John von Neumann
Pour les militaires américains, un Superman
L'un des pères
Des automates cellulaires
De la théorie des jeux
De la destruction mutuelle assurée, ne pas faire feu
De la physique statistique
Des algorithmes aléatoires, le futur informatique
Il fut essentiel ingénieur pour la bombe atomique
Qu'il voulait aussi larguer sur l'Union Soviétique
Anticommuniste, impérialiste, bref, un cynique
Le savant, l'ingénieur, le technicien, ciments de la société capitaliste
Toute découverte utilisée par les militaires
Toute découverte consolide la société réactionnaire
Ou alors, il faut la détourner
Ou alors, il faut se l'approprier
Dans une optique révolutionnaire
Ou alors, il faut s'en défaire
Pour ne pas avec, faire !
Et science de la guerre
La guerre de la science
1914 - 1918 et les chimistes
1939 - 1945 et les physiciens
Pour faire la guerre au genre humain
Et pour soumettre cela à la question
Il n'y a que la vraie révolution
Sinon
C'est le jeu
Sinon
C'est dans l'homme
Ce que tout le monde dit
Ainsi, rien ne change, la vraie tragédie
La femme doit être draguée
L'homme doit draguer
Il faut des pauvres, il faut des riches
Des chefs, des soumis, c'est le jeu
Et si l'on changeait les règles du jeu ?
C'est dans l'homme, partout, c'est répété
Il faut des exploiteurs et des exploités
Des règlements et des hiérarchies
Aucune place pour l'anarchie
Des petits et gros salaires
Toute la conception réactionnaire
A la vraie vie, rien pour plaire
Et si on changeait l'homme ?
Et si on changeait les règles du jeu ?
Cela serait pourtant déconcertant
Des jeux sans gagnantes et gagnants
Des jeux sans perdantes et perdants
Pour enfin la vie marrante
Mais l'équation dominante
C'est normal, c'est le jeu, c'est dans l'homme
La formule du jeu marchand est aberrante
Cela n'est justement pas normal
Cela n'est justement pas le jeu
C'est simplement la loi du capital
Le capital de la loi
Il faut donc tout changer, ma foi
Comme toute inégalité salariale
Qui est tout bonnement un authentique scandale
Et moi, je veux abolir le salariat, je suis un vandale
La hiérarchie, la prison, le vedettariat, le capital
Fin de la pensée séparée
Début de la vie épanouie, libérée
Quand la vie désaliénée commence à ne pas s'organiser !
Depuis des millénaires
Cela n'est que la vie de la domination
Préjugés, lieux communs, jugements de valeur, de la réaction
Tout respire la pensée dominante
De l'inhibition de l'action si trépidante
Et le problème
C'est qu'en germe, partout est le même thème
Et tout peut ainsi repartir
Le même moteur vrombir
Comme déjà
Chine, Afrique, Inde
Via la Chine, le commerce, et son fric
L'excédent supplémentaire de l'Afrique
Bien plus abondant que l'Inde
Mais contre les horreurs, l'on se blinde !
C'est la mafia du monde
Le monde de la mafia
A tous les postes de commande
Et les gens en redemandent
Import/Export, Cosa nostra
La mafia utilise la politique
La politique utilise la mafia
Et pas seulement en Italie
Avec par exemple ( né en 1936 ) Berlusconi
Télévision, immobilier
Des vendeurs de publicité
Pour un parti politique, pouvoir fonder
Mais aussi en Italie
Ce fut l'enlèvement contre une rançon, c'est fini
La stratégie de la mafia est maintenant souterraine
Faire des affaires, quoi qu'il advienne
Comme dans le sport
Où Berlusconi fit très fort
Il avait des hommes de main
C'était l'ami des parrains
Forza Italia
Forza Mafia
Un identique principe dans tous les pays
Des mafias partout, et oui
Cosa nostra est le capital
Cosa nostra est international
Blanchir l'argent sale
Dans les arts, l'immobilier, le sport, la politique, investir
Pour ne plus pouvoir en sortir
La mafia peut changer de nom
Ou même officieusement ne plus exister
Le capital lui fait la part belle
Et elle est effectivement PARTOUT chez elle !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Admittedly
For all bourgeoisies
For all tyrannies
And all life distorts it
Admittedly
For all this infamy
My writings are stupid
My paraphysic puesy is insipid
The opposite would make me sorrow
Because that is not what I like
I am like the Romanian
That one takes for an apple
Thus
Always rejected, always driven out
And year after year
In France, forced evacuations
And thus of the expelled people
3034 in 2010
8572 in 2011
10469 in 2012
21537 in 2013
France is a racist country
France is a fascistic country
Like all the other countries all in all
Everywhere, it is hunting for the man
It is necessary to be in conformity
It is necessary to be to the standard
It is necessary to be approved
With the monstrosity, it is necessary to be adapted
If not, police, if not, armed
However
Even nimble human technology
Vis-a-vis nature, is vain
Like
The meteorology of space
To play of the turns, does not weary itself
With the magnetic clouds
Currents of electrons, ions, solar storm
And it is Quebec, March 13th, 1989, electromagnetic breakdown
More electricity, anger of the solar wind
In the worst case, we can escape
However, with the solar activity, all can arrive
Admittedly, that produced of beautiful aurorae boreales
The solar activity is international!
Nothing very paradoxical
Except that it is still in Canada
That the prophecy of iron was carried out
Where passed the Basque whalers
Wrought iron and other escapades
In Canada, in this time, evil iron
For the Huron ones of this America
Of this area of the world, first farmers
Fields of corn, and that with profusion
However, it was still the stone axe, revealing
Of a whole bogus mythology
62 percent of corn for their food
Between Indian tribes, there were wars
Then the trade reconciled them
And they are the Jesuits
At the beginning of the seventeenth century, a rite
Who of the diseases brought to them
Variola, influenza, measles, of the war
It is all that which decimated them
The disease more quickly than the religion
Only gifts of the colonists!
And we find ourselves
In a mathematical world
And we find ourselves
In an already quantum world
A world born of the photographic memory
Of some brains to the eidetic memory
Like fire (1903 - 1957) John von Neumann
For the American soldiers, a Superman
One of the fathers
Cellular automats
Game theory
Ensured mutual destruction, not to make fire
Statistical physics
Random algorithms, future data processing
He was essential engineer for the atomic bomb
That he wanted to also release on the Soviet Union
Anticommunist, imperialist, in short, cynical
The scientist, the engineer, the technician, cements of the capitalist company
Any discovery used by the soldiers
Any discovery consolidates the company reactionary
Or then, it should be diverted
Or then, it should be adapted
From a revolutionary point of view
Or then, it is necessary to be demolished some
Not with, to make!
And science of the war
The war of science
1914 - 1918 and chemists
1939 - 1945 and physicists
To make the war with mankind
And to subject that to the question
There is only the true revolution
If not
It is the game
If not
It is in the man
What everyone known as
Thus, nothing changes, the true tragedy
The woman must be dredged
The man must dredge
One needs the poor, one needs rich person
Chiefs, subjected, it is the game
And if the rules of the game were changed?
It is in the man, everywhere, it is repeated
One needs exploiters and exploited
Regulations and hierarchies
No place for anarchy
The small ones and large wages
All the design reactionary
With the true life, nothing to like
And if the man were changed?
And if the rules of the game were changed?
That would however be disconcerting
Games without winner and winners
Games without losing and losers
For finally the funny life
But the dominant equation
It is normal, it is the game, it is in the man
The formula of the commercial game is aberrant
That is precisely not normal
That is precisely not the game
It is simply the law of the capital
The capital of the law
It is necessary thus all to change, my faith
Like any wage inequality
Who is simply an authentic scandal
And me, I want to abolish wage-earning, I am a vandal
The hierarchy, the prison, stardom, the capital
End of the separate thought
Beginning of the opened out life, released
When the désaliénée life starts not to be organized!
Since millenia
That is only the life of the domination
Prejudices, commonplaces, reaction, value judgments
All breathes the dominant thought
Inhibition of the action if vibrating
And the problem
It is that germinates about it, everywhere is the same topic
And all can thus set out again
The same engine to hum
As already
China, Africa, India
Via China, trade, and its money
The additional surplus of Africa
Much more abundant than India
But against the horrors, one armours oneself!
It is the Mafia of the world
The world of the Mafia
All control units
And people ask again some
Import/export, Cosa will nostra
The Mafia uses the policy
The policy uses the Mafia
And not only in Italy
With for example (born in 1936) Berlusconi
Television, real estate
Salesmen of publicity
For a political party, power to found
But also in Italy
It was removal against a ransom, it is finished
The strategy of the Mafia is now underground
To get bargains, no matter what it occurs
As in the sport
Where Berlusconi made very extremely
It had hired men
It was the friend of the godfathers
Forza Italia
Forza Mafia
An identical principle in all the countries
Mafias everywhere, and yes
Cosa will nostra is the capital
Cosa will nostra is international
To bleach the dirty money
In arts, the real estate, the sport, the policy, to invest
To more be able to leave there
The Mafia can change name
Or even semi-officially not to exist more
The capital makes him the good share
And it is indeed EVERYWHERE at it!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”