" Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde "

Ludwig Wittgenstein ( 1889 - 1951 ) Tractatus logico-philosophicus

Les gènes, toujours les gènes
Et moi, cela me gêne
Car ce que l'on ne dit pas
Et oui, n'est-ce pas ?
C'est que 95 pour cent
De l'ADN, de toutes façons, n'est pas vecteur codant
De peu de poids, face à l'environnement
Sa niche environnementale, sa culture
Son codage nerveux, ce qui structure
Chaque être humain
A son milieu, sa bulle
De la société, il est une particule
Chaque classe sociale
Ne rencontre que sa classe sociale
La façon de parler
La façon de s'habiller
Là où l'on part ou l'on ne part pas pour les congés payés
Et même la façon de danser
Les rencontres que l'on peut faire
A qui l'on peut plaire
A qui l'on peut déplaire
Il y a un codage social
Qui est organisé par le capital
Tu veux passer outre et tu cales !
Rien n'est anodin
Dans un comportement humain
Tout est une histoire
Tout est son histoire
L'être humain si ordinaire
En rapport à la planète Terre
L'être humain si extraordinaire
En rapport à l'Univers
1000 milliards de planètes dans notre galaxie
Et encore ordinaire
Par rapport aux fourmis, mille milliards de fourmis
Et certaines fourmis peuvent, leur propre poids
Le soulever cinq mille fois
Là, l'être humain ne fait pas le poids
Et les fourmis
Mangent plus de viande que tous les carnivores réunis
De plus, elles pèsent autant
Que toute l'espèce humaine, c'est sidérant
Et aussi des fourmis qui sont fourmilières
L'architecture de ces bestioles est révolutionnaire !
Pourtant, sous notre étoile soleil
Tout semble du même mouvement, toujours pareil
Par exemple
La fin du Mars, navire réputé invincible
Mais en 1564, lors d'une bataille, il est coulé
De la marine suédoise, la fierté
Un trois-mâts, 60 mètres de long, et l'indicible
Une terreur pour les 800 victimes
A toutes les époques, cela rime
Puis le Titanic ( 1912 ) encore un insubmersible
Qui rendit toute prétention risible
Et là encore, environ 1500 victimes
La camarde sait se faire maritime
De la guerre aux loisirs
Son destin, nul ne peut le choisir
Comme
Si tout se mélangeait
Comme
Si tout s'accélérait
Ainsi
Le peuple Surui d'Amazonie
Encore inconnu en 1969, dizaines de milliers
Puis après le contact avec le blanc, le premier
Dès 1970, plus que quelques milliers
Et de nos jours, approximativement un millier
L'homme blanc et son profit, quelle déveine
Mais le Surui
A bien su, pour sa survie
S'adapter, avec maintenant internet
Avec aussi la coopérative, fait place nette
Pour se protéger de l'homme blanc
Et ce en un peu plus de quarante ans !
Et quand tout s'accélère
Et quand tout se récupère
Avec la révolte professionnalisée
Avec la révolte spectacularisée
Avec la révolte récupérée
Il faut comprendre ce que l'on tait
Du peu que l'on en dit, et qui en est l'effet !
Et finalement
L'art est forcément bourgeois
Il en est la loi
C'est la goutte d'art
Pour faire oublier toutes les tares
C'est le culte du musée
Pour tout pétrifier, pour tout figer
C'est une marchandise
Qui attise les convoitises
L'art est mort
Quand jamais il ne sort
Car l'art est justement sans art
Qui de l'argent ne veut aucune part
Simplement le vivre ensemble
De la seule anarchie qui rassemble
Hors les idées
Qui sont toutes mobilisées
Dans un dogmatisme recruté
Pour une autre façon de vivre, empêcher !

" Le monde avant le big-bang était donc peut-être bien plus incertain et
fluctuant qu'aujourd'hui et nous en sommes réduits à des hypothèses qui sont
souvent des préjugés "

Martin Bojowald ( né en 1973 ) L'univers en rebond

Comme le parti dit socialiste
Cette inhumanité capitaliste
Aucun socialiste, aucune vraie idée
Ou alors, l'idée de l'autorité
L'autorité de l'idée
Ainsi
Comme cette ignominie à Paris
Des réfugiés, à la Chapelle
Dormant sur des poubelles
Et par une femme dévouée
Des tentes leur furent données
Mais tout fut confisqué
Tout fut, au broyeur, passé
P comme pourri, S comme salaud
Parti socialiste des bobos
Et comme cette digne femme
Qui en cette occasion fut une bonne âme
Moi aussi, ce parti
Comme tous les autres partis
Je les dégueule, je les conchie !
Mais heureusement pour les crapules
Pendez-les haut et court, fait peu d'émules
Pourtant quelle régression
Surtout pour obtenir une allocation
Maintenant c'est comme de la charité
Comme presque de la mendicité
Avant, c'était un droit
Presque un devoir, c'était la loi
Pour cela, la classe ouvrière sut lutter
Le patron n'a jamais rien donné
Maintenant,la retraite, les droits sociaux
Tout est aux mains des fascistes libéraux
Les fonctionnaires du capital
Sont formés par le capital
Il s'agit de décourager les gens
A toute aide sociale
Au moindre droit social
Les exclure sans aucun ménagement
Et c'est pour tout la langue de bois
Sur la surface du monde, la seule loi
Comme les transports en commun
En fait, les transports pour pauvres, c'est certain
Mais aussi pour les riches ou les moyens
Et l'on n'y comprend plus rien !
Les lois du marché
Le marché des lois
Tout se plie et se déplie
Tout est une décalcomanie
Du microcosme au macrocosme
Et cela se conjugue à tous les tomes
C'est le film de l'origami
Où tout se plie, se déplie
Comme aussi
L'individu, la société, l'univers
Le pli, le dépli, le repli, même de travers
Et même son invisibilité
30 millions de neutrinos, faux éclair
Par mètre cube d'univers, au début de l'univers
Pour les photons, c'est plusieurs milliers d'années
Et d'un temps l'autre
Rien n'est vraiment autre
En temps de la physique
En temps de la politique
Comme le suicide ou l'assassinat
De feu ( 1918 - 1994 ) François de Grossouvre
Ami intime de feu François Mitterrand, voilà
De l'Action française, l'idéologie se retrouve
Suicide ou assassinat, un sacrifié de l'Etat
Aristocrate, industriel, comme c'est fréquent
Et donc, milieu des services secrets, un gênant
Le financement occulte, un envahissant
Il organisait les chasses présidentielles
Il s'investissait de missions toutes personnelles
Comme feu François Mitterrand, il fut pétainiste
Des maurrassiens de gauche, une sorte de gauche fasciste
Suicide ou assassinat
De toutes façons, un sacrifié de l'Etat !
Il est évident
Pas souvent, mais tout le temps
Que tout régime présidentiel
Est de fait, une monarchie constitutionnelle
L'origami
Est de tous les pays
Selon les moments, selon les époques
Tout très disparate mais univoque
Comme l'internement arbitraire
Qu'autrefois, moins atrabilaire
Mais là encore, tout dépend où et quand
Cela existe encore, mais moins fréquent
Comme feu ( 1864 - 1943 ) Camille Claudel
Et une famille réactionnaire, pas de chance pour elle
Et puis, elle osait sculpter du nu
Rester toute seule, pour une meilleure vue
Se retrancher du monde, déjà un délit
Son frère Paul, poète catholique, lui fit défi
Et son enfermement asilaire dura trente ans
De nos jours, elle pourrait vivre normalement
Mais attention, tout est origami
L'univers même ne peut en faire fi !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

“The borders of my language are the borders of my world”

Ludwig Wittgenstein (1889 - 1951) Tractatus logico-philosophicus

Genes, always genes
And me, that obstructs me
Because what one does not say
And yes, isn't this?
They is that 95 percent
DNA, in any case, is not coding vector
Little of weight, vis-a-vis the environment
Its environmental niche, its culture
Its nervous coding, which structure
Each human being
With its medium, its bubble
Company, it is a particle
Each social class
Meet only its social class
The way of speaking
The way of getting dressed
Where one leaves or one does not leave for paid vacations
And even the way of dancing
The meetings which one can make
With which one can like
With which one can displease
There is a social coding
Who is organized by the capital
You want to pass in addition to and you fix!
Nothing is pain-killer
In a human behavior
All is a history
All is its history
The so ordinary human being
In connection with planet Is in hiding
The so extraordinary human being
In connection with the Universe
1000 billion planets in our galaxy
And still ordinary
Compared to the ants, thousand billion ants
And certain ants can, their own weight
To raise five thousand times
There, the human being does not make the weight
And ants
Eat more meat than all the joined together carnivores
Moreover, they weigh as much
That all the mankind, it is striking
And also of the ants which are anteaters
The architecture of these small beasts is revolutionist!
However, under our star sun
All seems same movement, always similar
For example
End of the Mars, ship considered invincible
But in 1564, at the time of a battle, it is cast
Swedish navy, pride
A three-masted ship, 60 meters length, and the inexpressible one
A terror for the 800 victims
All the times, that versifies
Then Titanic (1912) still insubmersible
Who made any claim laughable
And there still, approximately 1500 victims
The camarde can be done maritime
War with the leisures
Its destiny, no one cannot choose it
Like
If all mixed
Like
If very accelerated
Thus
The Surui people of Amazonia
Still unknown in 1969, tens of thousands
Then after the contact with the white, the first
By 1970, more than a few thousands
And nowadays, roughly a thousand
The white man and his profit, which bad luck
But Surui
With known good, for its survival
To adapt, with now Internet
With also the cooperative, fact places clear
To protect itself from the white man
And this in a little more than forty years!
And when very accelerates
And when all is recovered
With the professionnalized revolt
With the spectacularized revolt
With the recovered revolt
It is necessary to understand what one conceals
Little that one of said, and who of it is the effect!
And finally
Art is inevitably middle-class
It is the law
It is the drop of art
To make forget all the tares
It is the worship of the museum
For all to petrify, all to solidify
It is goods
Who pokes covetousnesses
Art died
When never it does not leave
Because art is precisely without art
Who of the money does not want any share
Simply food together
Only anarchy which gathers
Out the ideas
Who all are mobilized
In a recruited dogmatism
For another way of living, of preventing!

“The world before the big-bang was thus perhaps much more dubious and
fluctuating that today and are reduced we by it to assumptions which are
often prejudices “

Martin Bojowald (born in 1973) universe in rebound

Like the party says socialist
This capitalist inhumanity
No Socialist, no true idea
Or then, the idea of the authority
Authority of the idea
Thus
Like this ignominy in Paris
Refugees, with the Vault
Sleeping on dustbins
And by a devoted woman
Tents were given to them
But all was confiscated
All was, with the crusher, passed
P as rotted, S like bastard
Socialist party of the sores
And like this worthy woman
Who on this occasion was a good soul
Also this party
Like all the other parties
I throw up them, I them conchie!
But fortunately for the villains
Hang them high and short, done few followers
However which regression
Especially to obtain an allowance
Maintaining it is like charity
As almost of the begging
Front, it was a right
Almost a duty, it was the law
For that, the working class could fight
The owner never gave anything
Now, the retirement, social rights
All is with the hands of the liberal fascists
Civils servant of the capital
Are formed by the capital
It is a question of discouraging people
Any social security
With the least social right
To exclude without any care
And it is for all the set language
On the surface of the world, the only law
Like public transport
In fact, transport for the poor, it is certain
But also for the rich person or the means
And one understands there nothing any more!
Laws of the market
The market of the laws
All yields and is unfolded
All is a transfer
Microcosm with the macrocosm
And that is combined with all the volumes
It is the film of the origami
Where all yields, is unfolded
As too
The individual, the company, universe
The fold, the dépli, the fold, even of through
And even its invisibility
30 flash, neutrino million false
By cubic meter of universe, at the beginning of the universe
For the photons, it is several thousands of years
And of a time the other
Nothing is really different
In time of physics
In time of the policy
Like commits suicide it or the assassination
Of fire (1918 - 1994) François de Grossouvre
Close friend of fire François Mitterrand, here
French Action, the ideology is found
Suicide or sacrificed assassination, one of the State
Aristocrat, industrialist, as it is frequent
And thus, medium of the secret services, awkward
Secret funding, one invading
It organized presidential huntings
It invested personal missions all
Like fire François Mitterrand, he was Pétain supporter
Maurrassiens of left, a kind of fascistic left
Suicide or assassination
In any case, one sacrificed of the State!
It is obvious
Not often, but all the time
That any presidential regime
Is in fact, a constitutional monarchy
The origami
Is of all the countries
According to the moments, the times
All very disparate but univocal
Like the arbitrary internment
That formerly, less man of moods
But there still, all depends where and when
That exists still, but less frequent
Like fire (1864 - 1943) Camille Claudel
And a family reactionary, not of chance for it
And then, she dared to carve the naked one
To remain all alone, for the best seen
To cut off itself from the world, already an offence
His/her brother Paul, catholic poet, made him challenge
And its seclusion asilaire lasted thirty years
Nowadays, it could live normally
But attention, all is origami
The universe even cannot despise some!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”