Toute étiquette
Est compromettante
Car elle nous fige
Car elle nous enferme
Car elle nous stérilise
Car elle nous ridiculise
Car elle stigmatise
Et puis
Toutes les idéologies
Se sont compromises
Se sont salies
Et puis
Toutes les religions
Se sont compromises
Se sont salies
Tout ainsi
Serait une saleté
Tout ainsi
Serait une compromission
Toute étiquette
Est comme une prison
Dont l'on ne peut s'évader
Toute étiquette
Empêche de réfléchir
Et ce, au réductionnisme de toute étiquette
En voici tout un lot
Bobo, gaucho, facho, intello, anarcho, bolcho, coco, capitalo !
Profession ?
Bobo
Profession?
Gaucho
Profession ?
Facho
Profession ?
Intello ?
Profession ?
Anarcho
Profession ?
Bolcho
Profession ?
Coco
Profession ?
Capitalo
Et tant d'autres lots
Hélas, il y a des religions
Hélas, il y a des idéologies
Qui fomentent
Toutes les appellations
Toutes les définitions
Toutes les interprétations
Toutes les extrapolations
Alors qu'en temps d'anarchie
Il n'y aurait plus aucun motif de litige
Plus aucune religion
Plus aucune idéologie
S'épanouir comme seule pige
Pas même, l'anarchisme, ou en période de transition
Jamais, ne pouvant s'arrêter, et plus aucune marche à reculons
Car
Tout le monde penserait les mêmes choses
Sans pour autant faire les mêmes choses
Aucun être humain ne pourrait être défini
Tout être humain étant indéfinissable
Il n'y aurait donc plus aucune étiquette
Avec la recherche de l'équilibre biopsychosociologique comme seule quête !
Car
L'apprentissage ou codage nerveux
Parfois grandiose, parfois morveux
C'est comme une grippe espagnole
Et là, cela n'est pas du Guignol
Premier cas, mars 1918, Kansas
Pas facile de passer à l'as
50 à 100 millions de personnes mortes
Du virus ou de la propagande, cela transporte
Comme à Paris
Et ailleurs, surtout les pauvres et les démunis
Et des fosses communes, pas vu, pas pris
Avec le savoir-faire
De l'intouchable secret militaire
D'ailleurs, à propos de virus
Un centimètre carré de notre peau
Non, cela n'est pas un faux
Contient un million de bactéries
De virus, acariens, contre les germes pathogènes
Pas besoin de prendre un hallucinogène
Hélas, pas de virus de l'anarchie
Comme le soutenait, Larousse, retour à l'oubli
Et au fond
Tout est caricatural
Tout est réducteur
Trou noir de la compréhension !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Any label
Is compromising
Because it freezes us
Because she locks us
Because she sterilizes us
Because she ridicules us
Because she stigmatizes
And
All ideologies
Have compromised themselves
Got dirty
And
All religions
Have compromised themselves
Got dirty
Everything
Would be a dirt
Everything
Would be a compromise
Any label
Is like a prison
Which one can not escape
Any label
Prevents thinking
And this, to the reductionism of any label
Here is a lot
Bobo, gaucho, facho, brainy, anarcho, bolcho, coco, capitalo!
Profession?
Bobo
Profession?
Gaucho
Profession?
Facho
Profession?
Nerd ?
Profession?
anarcho
Profession?
Bolshoi
Profession?
Coco
Profession?
Capitalist
And so many other lots
Alas, there are religions
Alas, there are ideologies
Who foment
All the appellations
All definitions
All interpretations
All extrapolations
While in times of anarchy
There would be no grounds for litigation
No religion anymore
No more ideology
To flourish as the only freelance
Not even, anarchism, or in transition
Never, not being able to stop, and no more walking backwards
Because
Everyone would think the same things
Without doing the same things
No human could be defined
Every human being being indefinable
There would therefore be no label
With the search for biopsychosociological balance as the only quest!
Because
Learning or nervous coding
Sometimes grandiose, sometimes snotty
It's like a Spanish flu
And this is not Guignol
First case, March 1918, Kansas
Not easy to pass to the ace
50 to 100 million dead people
From the virus or propaganda, it carries
As in Paris
And elsewhere, especially the poor and the destitute
And mass graves, not seen, not taken
With the know-how
From the untouchable military secret
By the way, about viruses
A square centimeter of our skin
No, this is not a fake
Contains a million bacteria
Viruses, mites, against pathogenic germs
No need to take a hallucinogen
Alas, no virus of anarchy
As argued, Larousse, back to oblivion
And basically
Everything is caricatural
Everything is reductive
Black hole of understanding!

Patrice Faubert (2018) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"