Toute personne à la rue
Devrait être hébergée
C'est la loi française, qui l'eut cru
Mais elle n'est jamais appliquée
Comme mille personnes à Toulouse
Ville en retard, c'est sa bouse
Le 115 qui ne répond pas
Et des gens au trépas
Il y a beaucoup de demandes
L'extrême pauvreté toujours en demande
La loi est donc dans l'illégalité
Et les français avant les étrangers
Déjà la préférence nationale
Il est déjà au pouvoir le " Front National "
De toutes les injustices
Il faut être archiviste paléographe
Quitte à commettre des gaffes
A toutes les misères, il faut être miss
Finalement
A quoi servent toutes les bibliothèques
Puisque nos cerveaux sont si secs
Comme une paramnésie duplicative
Toutes les soumissions d'une même rive
Et des millions de livres
Pourtant, d'aucune sagesse, nous ne sommes ivres !
Lire
Pour apprendre, pour s'instruire
Pour développer son empathie
Lire
Pour dominer, pour commander
Pour dans une hiérarchie s'élever
Ce sont deux approches différentes
Comme l'administration
Contre le citoyen
Au lieu d'être au service du citoyen
Et maintenant
De plus en plus dément
Mais pas vraiment étonnant
L'on nous demande de fournir des papiers
Qui ne peuvent plus exister
Comme une facture d'électricité du mois d'août 2015
Alors que c'est maintenant l'échéancier du 1/1/ 2015 au 31/12/2015
La facture de tel ou tel mois est incluse dedans
Mais rien n'y fait, bien évidemment
Des allocations, exclure ainsi les gens
En toute illégalité, les administrations sévissent
Certes, partout, les misères se hissent
Du logement, du chômage, des petites retraites
Tout devient une infernale requête
L'administration avec ses flics, enquête
Il faudrait presque un avocat
Pour obtenir ce à quoi l'on a droit, voilà !
Et cela n'est qu'un exemple
Parmi de possibles autres exemples
Et
Forcément, de plus en plus de gens à la rue
Puisque de leurs droits, ils et elles sont exclus
Les fonctionnaires du capital ont des consignes
Au fascisme libéral, ils et elles, signent
Et ceux et celles qui sont fichés
Car toute administration connaît notre passé
Sont encore plus mal barrés
Contre l'ennemi du système
Le barème peut n'être pas le même
Surtout si honte suprême
L'ennemi de l'intérieur, veut en croquer quand même
Comme une secrète loi d'exception
Qui finalement, pour tous et toutes, deviendra une généralisation !
C'est un monde pour les riches
Conçu uniquement par les riches
Des bourgeoisies qui s'échangent les pouvoirs, féroces
Elles y préparent leurs gosses
Comme la coupe du monde de rugby
Places très chères, c'est pour les bourgeoisies
Les sports de la bourgeoisie
Les compétitions de la bourgeoisie
Qui peut aller dans les stades ?
Ou alors, c'est que l'on brade
100 à 1000 euros la place
En somme, c'est encore la lutte des classes
Les bourgeoisies prévoient tout
Pour les pauvres, c'est au moindre coût
Ainsi, dès 1880
La cogestion syndicats et patronat
Déjà sous le militariste, feu ( 1815 - 1898 ) Bismarck
Le patronat paternaliste fut sa marque
Et une protection en fonction des salaires
De la cotisation réactionnaire
Protection sociale
En protection des cadres du capital
Toujours le système bismarckien
Qui à la bourgeoisie industrielle convient bien
De près ou de loin
Même relooké, tout est très ancien
Et des régimes spéciaux
Le capitalisme n'est pas sot
Il s'agit de récompenser
Que d'autant plus grande, est la complicité !
Partout
C'est la garde à vue
La police veille sur nous
Planète police, police partout
Au secours, voilà la police
Justice du capital, partout
Que les étrangers
Que l'on accuse de tous les méfaits
Ne nous laissent pas seuls avec les français
Pour la garde à vue, les français pourtant concernés
Un français sur 10 ou une française sur 10, l'a été !
De même pour la pauvreté
Encore en France, 8 millions de personnes concernées
Avec moins de 950 euros par mois
Et bien, j'en fais partie, moi
Hélas, l'on entend peu nos voix
Et l'administration qui a des instructions
Toujours au service de la réaction
Faire des économies
Payer le moins possible, avec parcimonie
Sur le dos des hommes démunis, des femmes démunies
Et aussi rendre toute aide impossible ou difficile
Prendre les gens pour des imbéciles
Tant de papiers à fournir, que toute demande devient inutile
Les assistés
Ne sont pas les gens en situation de pauvreté
Les assistés
Sont les hommes et femmes politiques
Proxénétisme de masse, la crise épileptique
Pas comme celle de feu ( 1821 - 1881 ) Fiodor Dostoïevski
Célèbre épileptique aussi
Mais lui, il avait de la classe
Pas comme la politique capitaliste pleine de crasse !
La culture de l'inculture
L'inculture de la culture
Cela construit les êtres humains
Que le capital prend en main
Faire une collection de semblables
Malgré de chaque être humain, une unicité indéniable
Recherche de la compétition
Compétition de la recherche
Pour le capital
Au service du capital
Mais jamais
La recherche de l'épanouissement
L'épanouissement de la recherche
Pour l'embrasement du cerveau, crise épileptique
Du cerveau à la société, pour la vie, pour l'anarchie !
114 éléments
Du tableau périodique, est-ce si important ?
Quand c'est la guerre permanente entre les gens !
1 kg de calcium environ, c'est l'être humain, dans son corps
Un exemple où tout le monde est d'accord
Car l'argent s'infiltre partout et nous fait du tort
La révolution du capital
Est le contraire de la révolution sociale
Et toute la menterie intellectuelle
Et toute la menterie artistique
Et toute la menterie spectaculaire
Paradant à la radio, à la télévision, cette idéologie retardataire
Toute cette avant-garde de la contre-révolution !
Le véritable intellectuel
Est subversif, est éversif, ou n'est rien
Le véritable artiste
Est subversif, est éversif, ou n'est rien
Le véritable savant
Est subversif, est éversif, ou n'est rien
Le véritable journaliste
Est au moins honnête ou n'est rien
Pour les femmes aussi, les oublier, je n'en fais rien
Donc, autant chercher une aiguille dans une botte de foin !
La malhonnêteté est érigée en système
Elle structure tout, la société l'aime
Comme la banque française
CM-CIC, l'évasion fiscale à l'aise
A son directeur général, n'en déplaise
Et Monaco comme paradis fiscal
L'argent est bien une matière fécale
Blanchiment de fric, c'est une banque, c'est normal
C'est le principe même du capital
Le monde entier est devenu une banque
La seule véritable addiction, le véritable manque
Car
Boire, manger, fumer, baiser
Tout est de nos jours, stigmatisé
Tout plaisir est culpabilisé
Pour la gestion des fortunes
La société est moins puritaine, plus opportune
Quand l'argent seulement est respecté
Que par l'argent tout est intégralement modifié
De rien il ne faut plus s'étonner
Tous les rapports humains
Sont des rapports du service marchand, sont de propriété, du bien
Rien y est gratuit, tout y est intéressé
Tout y est donc faussé
Cela n'est pas d'hier, mais déjà dans le passé
Changeons le moteur, changeons intégralement la société
Il faut donc une mutation totale des mentalités !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, ,paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Any person with the street
Should be lodged
It is the French law, which had believed it
But it is never applied
Like thousand people in Toulouse
Late city, it is its dung
115 which does not answer
And of people to the demise
There are many requests
Extreme poverty always in request
The law is thus in the illegality
And French before the foreigners
Already the national preference
It is already with the power “Front National”
Of all the injustices
It is necessary to be an archivist paleographer
Since it is necessary to making blunders
All miseries, it is necessary to be miss
Finally
For what all the libraries are used
Since our brains are so dry
Like a duplicative paramnesia
All tenders of the same bank
And of the million books
However, of any wisdom, we are not drunk!
Read
To learn, to inform themselves
To develop its empathy
Read
To dominate, order
For in a hierarchy rising
They are two different approaches
Like the administration
Against the citizen
Instead of being with the service of the citizen
And now
More and more demented person
But not really astonishing
One asks us to provide papers
Who cannot exist any more
Like an invoice of electricity of the month of August 2015
Whereas it is now the bill book from 1/1/2015 to 12/31/2015
The invoice of such or such month is included inside
But nothing made there, obviously
Allowances, to exclude people thus
In all illegality, the administrations prevail
Admittedly, everywhere, miseries rise
Housing, unemployment, small retirements
All becomes an infernal request
The administration with its cops, inquires
One would need almost a lawyer
To obtain it with what one is entitled, here!
And that is only one example
Among possible other examples
And
Inevitably, more and more of people to the street
Since their rights, they and they are excluded
The civils servant of the capital have instructions
With liberal Fascism, they and they, sign
And those and those which are card-indexed
Because any administration knows our past
Are even more badly barred
Against the enemy of the system
The scale can not be not the same one
Especially if supreme shame
The enemy of the interior, wants to crunch some nevertheless
Like a secret law of exception
Who finally, for all and all, will become a generalization!
It is a world for the rich person
Conceived only by the rich person
Bourgeoisies which exchange the powers, wild
They prepare their kids there
Like the world cup of Rugby
Very expensive places, it is for the bourgeoisies
Sports of the middle-class
Competitions of the middle-class
Who can go in the stages?
Or then, it is that one sells off
100 to 1000 euros the place
All in all, it is still the class struggle
The bourgeoisies envisage all
For the poor, it is with the lower costs
Thus, by 1880
Coadministration trade unions and employers
Already under the militarist, fire (1815 - 1898) Bismarck
Paternalist employers was its brand
And a protection according to the wages
Contribution reactionary
Social protection
In protection of the executives of the capital
Always the system bismarckien
Who with the industrial middle-class agrees well
Of near or by far
Even relooké, all is very old
And of the special systems
Capitalism is not stupid
It is a question of rewarding
How all the more large, is complicity!
Everywhere
It is the surveillance
The police takes care on us
Planet organizes, police everywhere
With the help, here is the police
Justice of the capital, everywhere
That foreigners
That one shows of all the misdeeds
Do not only leave us with French
For the surveillance, French however concerned
French on 10 or one Frenchwoman out of 10, was it!
In the same way for poverty
Still in France, 8 million people concerned
With less than 950 euros per month
And well, I belong, me
Alas, our voices little are heard
And the administration which has instructions
Always with the service of the reaction
To save money
To pay the least possible, with parsimony
On the back of the stripped men, stripped women
And also to make any help impossible or difficult
To take people for imbeciles
As well papers required, as any request becomes useless
Assisted
Are not people in situation of poverty
Assisted
Are the political men and women
Procuring of mass, the crisis epileptic
Not like that of fire (1821 - 1881) Fiodor Dostoïevski
Celebrate epileptic too
But him, it had class
Not like the capitalist policy full with filth!
Culture of the lack of culture
The lack of culture of the culture
That built the human beings
That the capital takes in hand
To make a collection of similar
In spite of each human being, an undeniable unicity
Research of the competition
Competition of research
For the capital
With the service of the capital
But never
The research of blooming
The blooming of research
For the flashover of the brain, crisis epileptic
Brain at the company, for the life, anarchy!
114 elements
Is periodic table, so important?
When it is the permanent war between people!
1 kg of calcium approximately, it is the human being, in its body
An example where everyone is of agreement
Because the money infiltrates everywhere and does us wrong
The revolution of the capital
Is the opposite of the social revolution
And all intellectual fib
And all artistic fib
And all spectacular fib
Parading with the radio, on television, this ideology latecomer
All this avant-garde of the counter-revolution!
The true intellectual
Is subversive, is éversif, or is nothing
The true artist
Is subversive, is éversif, or is nothing
The true scientist
Is subversive, is éversif, or is nothing
The true journalist
Is at least honest or is nothing
For the women also, to forget them, I do not do anything of it
Therefore, as much to seek a needle in a bundle of hay!
The dishonesty is set up in system
She structure all, the company likes it
As the French bank
CM-CIC, tax avoidance at ease
With its chief executive officer, with due respect
And Monaco like tax haven
The money is well a fecal matter
Bleaching of money, it is a bank, it is normal
It is the principle even capital
The whole world became a bank
The only true addiction, true lack
Because
To drink, eat, smoke, kiss
All, is nowadays stigmatized
Any pleasure is made feel guilty
For the management of fortunes
The company is less puritan, more convenient
When the money only is respected
That by the money all is completely modified
Of nothing one should not any more be astonished
All human reports
Are reports of the commercial service, are of property, the good
Nothing is free there, all is interested there
All is thus distorted there
That is not yesterday, but already in the past
Let us change the engine, change the company completely
One thus needs a total change of mentalities!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”