" Je continuerai à crier que tous les capitalistes sont des ordures, des saloperies, et
je suis particulièrement déçu qu'aujourd'hui on ne s'occupe pas mieux d'eux au
niveau du peuple. "

Avocat Bernard Ripert

J'ai un gros défaut
En ce temps où règne le faux
Je parle de trop
Je me confie trop vite
Alors que tout le monde s'évite
On ne sait plus qui est qui
C'est là l'intérêt de l'oligarchie
L'on ne peut plus être spontané
Au premier venu, se raconter
Cela ne se fait plus
Cela est très mal perçu
Vous êtes le malotru
Tant de gens, pourtant, rencontrés dans la rue
Dans les manifestations, ou en se promenant
Pour mon cas, même si cela paraît étonnant
Mais tout est bien verrouillé maintenant
Des autres, de l'autre, tout le monde est méfiant
Avant
L'on allait boire un verre
Chez soi, sans passer pour une folle ou un fou
Pas besoin d'un banc ou du bistrot
Une rencontre d'errance y suffisait, c'était rigolo
C'est devenu rare, c'est ballot
Le capital a tout faux
Le capital est un salaud !
De l'épigénétique
Et de sa partition
De l'épigénétique
Chaque être humain en est l'interprétation
Mais tout est avant tout socioculturel
Avant tout conjectural, avant tout conjoncturel
Des femmes et de leur flux menstruel
Qui se coordonne collectif quand elles vivent entre elles
Comme dans des dortoirs
Synchronisation des cycles, facile à croire
Car c'est dans la sueur
Que des molécules régulent cette heure
Et c'est d'ailleurs
Aussi dans la sueur
Que des molécules règlent la peur
Encodage cérébral
En vérité, encodage par le capital
Trajet du mot dans le cerveau
Trajet du capital dans le cerveau
Les mots du capital
Le capital des mots
Tout cela s'organisant
Dans même ceux et celles, le détestant !
Le système du capital
Fait du capital, le système
Traduisant
Le système du langage
Le système de la vision
Le système de la lecture
Avec toutes les cellules spécialisées
Mais par le capital, tout cela est codé
En 1882 ( 1849 - 1917 ) Jules Dejerine, un savant
Déjà, en étudiant le cerveau d'un patient
Qui à l'encéphale eut un accident
Incapacitant la reconnaissance des mots
Mettant en évidence, une zone spécialisée du cerveau
C'est donc de moindre mystère
Partout, nulle part, c'est peu ordinaire
La structure moléculaire
D'une substance odorante dans l'air
Prédiction de son odeur
Ou de sentir une odeur
Prédiction de sa structure moléculaire
Pas de réponse, tout reste à faire
Comme pour une société vraiment révolutionnaire
De toutes nos faussetés, il faut se défaire !
Car, nous ne savons rien
Et le dernier niveau d'organisation sera toujours si loin
Il reste 5 à 80 millions d'insectes à décrire
Ils façonnent notre planète sans jamais médire
Et 9 espèces sur dix sont des insectes
Se contentant d'être, pas si bêtes
Déjà sur la Terre, il y a 400 à 500 millions d'années
Des leçons, ils pourraient nous donner
Et à toutes les extinctions, ils surent résister
Sauf la mer, à tous les milieux, s'adapter
Dominant l'espace aérien pendant 150 millions d'années
Invisibles bestioles à six pattes, de peu d'évidence
Pourtant, 40.000 espèces d'insectes, rien qu'en France
Chez eux, pas de réfugiés, comme chez nous
Ils sont beaucoup moins fous
Dans le monde, 17 millions de réfugiés
De déplacés, de gens obligés de migrer
Chaque personne passant
C'est une moyenne, 17 années dans un camp
Au mieux sous une tente
L'organisation du capital est démente
Aussi, il faut tout déconstruire, révolution permanente
Car le monde est bel et bien nazi
Dans son horreur, il y a même une hiérarchie
Tout se répétant, jamais cela n'est fini
Tout y étant de l'absurdité, de la tragédie
Appel aux vivantes, appel aux vivants
Il est peut-être encore temps
Chaque individu doit se soulever
Chaque ville doit se soulever
Chaque pays doit se soulever
Le monde entier doit se soulever
Pour vraiment et réellement l'égalité
Pour vraiment et réellement la liberté
Pour vraiment et réellement la fraternité
Pour un nouveau monde, créer !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"I will continue to shout that all capitalists are garbage, crap, and
I am particularly disappointed that today we do not take better care of them at
level of the people. "

Attorney Bernard Ripert

I have a big fault
In this time of false rule
I'm talking about too much
I confide too quickly
While everyone avoids
We do not know who is who
This is the interest of the oligarchy
We can not be spontaneous
At first come, tell each other
This is not done anymore
This is very badly perceived
You are the malotru
So many people, yet, met on the street
In the demonstrations, or while strolling
For my case, even if it seems surprising
But everything is locked now
Others, on the other, everyone is suspicious
Before
We went for a drink
At home, without going for a crazy or mad
No need for a bench or bistro
A meeting of wandering was enough, it was funny
It's become rare, it's nerd
Capital is all wrong
Capital is a bastard!
Epigenetics
And from his score
Epigenetics
Every human being is the interpretation
But everything is above all sociocultural
Before any conjectural, before all conjunctural
Women and their menstrual flow
Who coordinates together when they live together
As in dormitories
Synchronization of cycles, easy to believe
Because it's in sweat
That molecules regulate this time
And it's moreover
Also in sweat
Molecules regulate fear
Brain encode
In truth, encoding by capital
Word path in the brain
Path of capital in the brain
The words of capital
The capital of words
All this getting organized
In even those, hating him!
The capital system
Made of capital, the system
Translating
The language system
The vision system
The system of reading
With all the specialized cells
But by capital, all this is coded
In 1882 (1849 - 1917) Jules Dejerine, a scholar
Already, by studying the brain of a patient
Who in the encephalon had an accident
Incapacitating the recognition of words
Highlighting, a specialized area of ​​the brain
It is therefore of lesser mystery
Everywhere, nowhere, it's unusual
The molecular structure
From an odorous substance in the air
Prediction of its smell
Or to smell
Prediction of its molecular structure
No answer, everything remains to be done
As for a truly revolutionary society
Of all our falsities, we must get rid of!
Because, we do not know anything
And the last level of organization will always be so far
There are 5 to 80 million insects to describe
They shape our planet without ever repudiating
And 9 out of 10 species are insects
Just being, not so stupid
Already on Earth, 400 to 500 million years ago
Lessons, they could give us
And at all the extinctions, they knew how to resist
Except the sea, to all environments, adapt
Dominating the airspace for 150 million years
Invisible critters with six legs, of little evidence
Yet 40,000 species of insects, in France alone
At home, no refugees, like us
They are much less crazy
Worldwide, 17 million refugees
Displaced people forced to migrate
Each person passing
It's an average, 17 years in a camp
At best under a tent
The organization of capital is insane
Also, we must deconstruct everything, a permanent revolution
Because the world is indeed Nazi
In its horror, there is even a hierarchy
All repeating, never is it over
All being absurd, tragedy
Call to the living, call to the living
It may still be time
Every individual must rise
Every city must rise
Every country must rise
The whole world must rise
For really and really equality
For really and really freedom
For truly and truly fraternity
For a new world, create!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"