" Loin des querelles de paléo-anthropologues et de préhistoriens parfois peu disposés à admettre l'existence de la compassion dans ces sociétés anciennes, il reste parfois difficile de trancher, la conclusion ne dépendant in fine que de la propre " sensibilité " du chercheur : les mêmes données peuvent parfois générer des lectures aussi fiables que contradictoires. "

Valérie Delattre ( Handicap : quand l'archéologie nous éclaire, Ed : Le Pommier )

Du monde fiscal
Rimant avec le monde du capital
De la fraude fiscale
Soustraire à l'impôt
Refus de faire sur le pot
Tout ou partie
D'une matière imposable
De l'évasion fiscale
De l'échappement à l'impôt
Refus de faire sur le pot
Franchissement des frontières
Et si l'on payait par ses excréments
Tout serait vu différemment
Tout le monde ferait sur le pot
De l'optimisation fiscale
Jouer avec les failles
J'entends la truanderie assermentée qui braille
De l'impôt en diminution
Comme seule résolution
Rien que la redistribution
De la pauvreté, une confiscation
De tout cet argent détourné
Pour beaucoup, de quoi manger, de quoi se loger
Cela n'est plus en Cinémascope
C'est le jeu du capital pour qui écope
Le Cinémascope de feu ( 1879 - 1956 ) Henri Chrétien
Astronome, inventeur, ingénieur, mais tout est vain
Du Cinémascope de 1926
De l'écran géant, vraiment utilisé à partir de 1953
Cela fit le bonheur
Des péplums, et de la propagande catholique
Comme le film " La tunique "
Car de toute nouvelle technique
La propagande religieuse, toujours à l'heure !
Des péplums puis du western spaghetti
Des films réalisés à Cinecittà en Italie
Tous les culturistes du muscle en Hercule
Puis du muscle hypertrophié au pistolet comme bascule
Tout est vraiment dans la tête
Aussi, toute discrimination est vraiment bête
Comme aussi
Le regard sardonique sur tout handicap
Certes, c'est ainsi
Mais autre regard et autre cape
Tout handicap pourrait être apprécié
Si il était autrement appréhendé
Tout, de toutes façons, étant dans l'unicité
Avec tout le tabou de la sexualité
De toute différence l'on devrait s'émerveiller
Mais c'est donc dans nos têtes
Quand plus rien n'est à la fête
Quand toute lutte sociale se transforme en défaite
Quand tout est cadenassé
Quand tout est formaté
Quand tout est triché
Quand tout est dureté
Quand tout est récupéré ou retourné
Quand tout pue la précarité
De rapports humains désolidarisés
Certes
Parfois, souvent, l'on descend dans la rue
Mais c'est comme une fausse mue
Chacun, chacune, défendant ses propres intérêts
Qui coïncident avec d'autres personnes, okay
Mais rarement avec l'humanité entière, il est vrai
Or, pour qu'un acte humain soit honnête
Il faut qu'on le répète !

" D'ailleurs, faut-il souligner en préalable à toute investigation que nombre de dieux et déesses, de héros et d'ancêtres vénérés exhibent eux-mêmes et sans sourciller des infirmités qui ne sont jamais des moins-values à l'incarnation de leur toute-puissance ? "

Valérie Delattre ( Handicap : quand l'archéologie nous éclaire, Ed : Le Pommier )

Donc
Pour qu'un acte humain soit vraiment honnête
Il faut que cet acte humain, soit valable
Pour l'espèce humaine entière, on le répète
Et non pour son sous-groupe
Soi-même, sa bande, sa troupe
Sa petite famille, son clan
Ses copines et copains, ses parents
Foin de l'esprit militant
Mais
Alors, cela change tout
Je dois passer pour totalement fou
Tout ou presque
Serait ainsi, de la malhonnêteté, cela explique tout
Une anonymisation
De toute scélératisation
Une anonymisation
De toute fascisation
Quand tout devient
Et à la guerre, l'on y revient
Se battre pour tout
Quand tout est devenu un dégoût
Plus propre est encore l'égout
Se vêtir, manger
Et surtout, se loger
Dix millions de personnes, en France
Vivent en HLM, comme une danse
Vu la cherté des loyers dans le privé, comme une évidence
1.300.000 personnes en attente
D'un logement, sinon, la famille, les relations, la voiture, la tente !
Et pour l'organisme HLM
L'on ne compte pas quand on aime
21 milliards de chiffre d'affaires
Les marchands de sommeil savent y faire
Et puis
Des bailleurs sociaux
Via des gardiens, des chargés de la clientèle
Faux dossiers constitués, la vie réelle
Parfois, 3000 euros en supplément, au tout salaud
De la construction de luxe
Au détriment du social, autre flux
Tout étant sous la protection
D'un système politique qui est une abomination
S'y dispute des fractions
Gauche
Extrême gauche
Centre
Droite
Extrême droite
Et toutes les célébrités
De la grande complicité
Par la légion d'honneur, souvent sont récompensées
Et en vérité
C'est comme une seule et même entité
Je ne me lasse jamais de le ressasser
Alors
Qu'un monde de gratuité
Serait possible à édifier
Transports divers gratuits, vrais services publics, à vous d'imaginer
En autogestion, tout ainsi, pourrait fonctionner
Il suffit juste d'autres mentalités
Il suffirait juste d'autres probabilités
D'autres déterminismes
D'autres automatismes
Mais de tout tyran
Il faut se défaire
Comme de toute domination, de tout gouvernement
Vraiment, tout est à faire !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"Far from the quarrels of paleo-anthropologists and prehistorians sometimes reluctant to admit the existence of compassion in these ancient societies, it remains sometimes difficult to decide, the conclusion ultimately dependent on the own" sensitivity "of the researcher: the same data can sometimes generate readings that are as reliable as they are contradictory. "

Valérie Delattre (Handicap: when archeology enlightens us, Ed: The Apple tree)

From the tax world
Rimant with the world of capital
Tax evasion
Subtract tax
Refusal to do on the pot
All or part
Taxable matter
Tax evasion
From the escape to the tax
Refusal to do on the pot
Border crossing
And if we paid with his excrement
Everything would be seen differently
Everyone would do on the pot
Tax optimization
Playing with the faults
I hear sworn truandery braying
Decreasing tax
As the only resolution
Just redistribution
From poverty, confiscation
Of all this money diverted
For many, what to eat, what to lodge
This is no longer in Cinemascope
It's the game of capital for who scolds
The Fire Cinemascope (1879 - 1956) Henri Chrétien
Astronomer, inventor, engineer, but everything is futile
From the Cinemascope of 1926
From the giant screen, really used from 1953
That made happiness
Peplums, and Catholic propaganda
Like the movie "The tunic"
Because of any new technique
Religious propaganda, always on time!
Peplums then spaghetti western
Movies made in Cinecittà in Italy
All muscle builders in Hercules
Then hypertrophied muscle with the gun like rocker
Everything is really in the head
Also, any discrimination is really stupid
Like too
The sardonic look on any handicap
Certainly, this is how
But another look and other cloak
Any handicap could be appreciated
If he was otherwise apprehended
All, anyway, being in uniqueness
With all the taboo of sexuality
Any difference we should marvel
But it's in our heads
When nothing is at the party
When every social struggle turns into defeat
When everything is padlocked
When everything is formatted
When everything is cheated
When everything is hard
When everything is recovered or returned
When everything stinks precariousness
Human relationships disconnected
Certainly
Sometimes, we often go down the street
But it's like a false move
Each, each, defending their own interests
Who coincide with other people, okay
But rarely with the whole humanity, it is true
But for a human act to be honest
We must repeat it!

"Moreover, it is necessary to underline as a preliminary to any investigation that many gods and goddesses, heroes and venerated ancestors exhibit themselves and without blinking infirmities that are never losses in the incarnation of their omnipotence? "

Valérie Delattre (Handicap: when archeology enlightens us, Ed: The Apple tree)

So
For a human act to be truly honest
This human act must be valid
For the whole human species, we repeat
And not for his subgroup
Himself, his band, his troop
His little family, his clan
His girlfriends and friends, his parents
Hay of militant spirit
But
So, that changes everything
I have to go for totally crazy
Almost everything
So, dishonesty, that explains everything
Anonymisation
Of any villainization
Anonymisation
From all fascisation
When everything becomes
And in the war, we come back
To fight for everything
When everything became a disgust
Cleaner is still the sewer
Dress, eat
And above all, to lodge
Ten million people in France
Live in HLM, like a dance
Given the high rents in the private sector, as a matter of course
1,300,000 people waiting
Housing, otherwise, family, relationships, car, tent!
And for the HLM organization
We do not count when we like
21 billion turnover
Sleep merchants know how to do it
And
Social landlords
Via guards, customer managers
False cases constituted, real life
Sometimes 3000 euros extra, at all bastard
Luxury construction
At the expense of the social, another stream
Everything under protection
From a political system that is an abomination
Fights over fractions
Left
Leftmost
Center
Right
Far right
And all the celebrities
From the great complicity
By the legion of honor, often are rewarded
And in truth
It's like one and the same entity
I never get tired of rehashing
So
What a world of free
Would be possible to build
Various free transport, real public services, to you to imagine
In self-management, everything as well, could work
Just other mentalities
It would just be other probabilities
Other determinisms
Other automatisms
But any tyrant
We must get rid
Like any domination, any government
Really, everything is to be done!

Patrice Faubert (2019) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"