Premier mai 1977, 16 heures 05
Lors du défilé de la fête du fascisme
Pardon, de la " Fête du Travail "
Car jour institutionnalisé par le pétainisme
Une simple banderole
Pour faire glisser quelques guibolles
FÊTE DE L'ALIENATION
L'on aurait pu ajouter, contre le tout idiot
Contre la racaille bureaucratique
Contre la racaille stalinienne
Contre la racaille gauchiste
Contre la racaille nationaliste
Contre la racaille politicienne
Contre la racaille artistique
Contre la racaille syndicaliste
Encore un coup des anarchistes
Encore un coup des situationnistes
Je le sais
Car de cette manifestation, j'étais
Mais j'en ai tant fait
Que je puis confondre, il est vrai
De toutes façons
Ce genre de personnes, je fréquentais
En rien, je n'ai changé
Toujours prêt à révolutionner
Mais de moins en moins de volontaires
De plus en plus de réactionnaires
De gauche, du centre, d'extrême gauche
D'extrême gauche, d'extrême centre, d'extrême droite
Et pour toutes les bourgeoisies récupératrices
Du prêt à tout dégueuler, elles sont éditrices !
Et puis
Le sexisme des femmes
Tout un séparatisme
Et puis
Le sexisme des hommes
Tout un séparatisme
Le fascisme du séparatisme
Le séparatisme du fascisme
Toutes les mamelles du capitalisme
Et si les gens ne voulaient pas changer ?
Et si les gens ne voulaient rien changer ?
Comme la plupart des pauvres
Comme la plupart des riches
Il faudrait alors tout massacrer
Devenir à son tour dictatorial
Nouvelle version du capital
Ou alors, s'organiser par les affinités
Mais les affinités ne sont pas des points communs
Mais les points communs ne sont pas des affinités
Des communes libertaires bien organisées
Du pacifisme, certes, mais, armé
Dans ce monde où absolument tout est inhumanité
Dans ce monde où presque tout est à rejeter
Tout y est de grande débilité
Et certifié par les notables et les célébrités
Dans leurs gueules, je voudrais cracher
Ainsi
Vingt et un pour cent de françaises et de français
Estiment que quand une personne cède
Quand on la force, il n'y a pas de viol !
Ainsi
Vingt-cinq pour cent de françaises et de français
Considèrent que dans le domaine sexuel
Les femmes ne savent pas vraiment ce qu'elles veulent
Par rapport aux hommes
Ainsi
Vingt-deux pour cent des hommes
Dix-sept pour cent des femmes
Considèrent que lorsque une femme dit non
Elle veut dire oui
Ainsi
Vingt et un pour cent des françaises et des français
Estiment que lors d'une relation sexuelle
Les femmes peuvent prendre du plaisir
Lorsque le rapport sexuel est forcé
Ainsi
Vingt-sept pour cent des françaises et des français
Estiment que lorsqu'une femme ne réagit pas
L'on ne peut parler de violence sexuelle
Ainsi
Soixante-trois pour cent des françaises et des français
Considèrent qu'il est plus difficile
Pour un homme que pour une femme
De maîtriser leur désir sexuel
Alors que c'est purement SOCIOCULTUREL
Rôles à tenir, rôles à jouer, des relations poubelles
De la charge mentale, de la surcharge cérébrale, lui ou elle !
La plupart des relations humaines
Et qui sont, comme la répugnante publicité, inhumaines
Et qui sont complètement artificielles
Elles sont comme des relations professionnelles
Relations sans âme et superficielles
Sans vouloir jouer au héraut
Moi qui déteste les héros
De la généalogie ascendante, au tout idiot
Le genre humain
Devenu le pire ennemi du genre humain
Puis
Il y a tellement de réactionnaires
Et ce, de tous les genres
Que contre tout cela
Et bien, nous ne faisons pas le poids
Voilà, voilà
Et toute rencontre authentique devient problématique
Quand c'est au tout trique
Dix kilomètres de distance autrefois
Cent kilomètres, de nos jours, édifiant, ma foi
Comme Paris, ville de la solitude
Du tourisme puant et de l'éternelle multitude
1 186 339 femmes
1 054 282 hommes
Y'a quelqu'une ? Y'a quelqu'un ?
De vivante ou de vivant, j'entends, hein ?
Ode aux sonnets de complaintes
Quand, en toutes choses, la marchandise du capital, nous feinte !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

May 1, 1977, 4:05 pm
At the Fascism Day Parade
Sorry, the "Labor Day"
As a day institutionalized by Petainism
A simple streamer
To slide some guibolles
FEAST OF ALIENATION
One could have added, against the silly
Against bureaucratic scum
Against the Stalinist scum
Against the leftist scum
Against the nationalist scum
Against the politician scum
Against the artistic scum
Against the syndicalist scum
Another stroke of anarchists
Another blow of the situationists
I know it
Because of this event, I was
But I did so much
That I can confuse, it's true
Anyway
This kind of people, I was attending
In no way did I change
Always ready to revolutionize
But fewer and fewer volunteers
More and more reactionaries
Left, center, extreme left
Far left, extreme center, extreme right
And for all the recovering bourgeoisies
Ready to scream, they are editors!
And
Women's sexism
All separatism
And
Men's sexism
All separatism
The fascism of separatism
The separatism of fascism
All the udders of capitalism
What if people did not want to change?
What if people did not want to change anything?
Like most poor people
Like most rich people
It would then be necessary to massacre everything
To become dictatorial
New version of the capital
Or, organize yourself by affinities
But the affinities are not common points
But the commonalities are not affinities
Well organized libertarian communes
Pacifism, yes, but, armed
In this world where absolutely everything is inhumanity
In this world where almost everything is to be rejected
Everything is very weak
And certified by notables and celebrities
In their mouths, I would spit
So
Twenty-one French and French
Believe that when a person gives in
When we force it, there is no rape!
So
Twenty-five percent French and French
Consider that in the sexual domain
Women do not really know what they want
Compared to men
So
Twenty-two percent of men
Seventeen percent of women
Consider that when a woman says no
She means yes
So
Twenty-one percent of French and French
Believe that during a sexual relationship
Women can have fun
When forced sex is forced
So
Twenty-seven percent of French and French
Believe that when a woman does not react
We can not talk about sexual violence
So
Sixty-three percent of French and French
Consider that it is more difficult
For a man only for a woman
To control their sexual desire
While it is purely SOCIOCULTURAL
Roles to play, roles to play, garbage relationships
Mental load, brain overload, he or she!
Most human relationships
And who, like the disgusting publicity, are inhuman
And which are completely artificial
They are like professional relationships
Soulless and superficial relationships
Without wanting to play the herald
Me who hates heroes
From the ascending genealogy to the silly
The human race
Became the worst enemy of the human race
Then
There are so many reactionaries
And this, of all kinds
What against all this
Well, we do not do the weight
There you go
And any genuine encounter becomes problematic
When it's all cudgel
Ten kilometers away
One hundred kilometers, nowadays, edifying, my faith
Like Paris, city of loneliness
Stinking tourism and the eternal multitude
1,186,339 women
1,054,282 men
Is there anyone? Someone there ?
Living or alive, I mean, huh?
Ode to the sonnets of laments
When, in all things, the commodity of capital, we feign!

Patrice Faubert (2018) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"